Les Mauriciens ont été choqués d’apprendre jeudi matin qu’une fillette de dix ans a mortellement poignardé un homme de 51 ans à son domicile. C’est la première fois que la justice mauricienne se retrouve avec pour coupable un enfant de 10 ans. Depuis son arrestation, les procédures juridiques à adopter pour traiter ce cas ont suscité un grand débat d’autant plus qu’il n’y a aucune disposition spécifique pour un enfant de cet âge auteur d’un crime. Hier, le bureau du DPP a finalement décidé de ne loger aucune charge formelle contre la fillette, qui a retrouvé la liberté. L’enquête policière devra toutefois établir les circonstances de ce meurtre.
En attendant les conclusions de l’enquête policière, voici ce que dit la jurisprudence de trois pays dont le système judiciaire mauricien s’inspire souvent. En France, Angleterre et aux États-Unis, ce genre de cas est traité par un tribunal pour enfant et un juge pour enfant afin de s’assurer qu’un enfant coupable est traité différemment et selon les circonstances.