Roubina Jadoo-Jaunbocus

La demande de révision judiciaire de l’ancienne ministre et avocate Roubina Jadoo-Jaunbocus pour contester les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur la drogue sera appelée devant le chef juge ce lundi.

Après que la cour a donné l’autorisation pour qu’elle aille de l’avant avec sa demande, le défendeur principal dans cette affaire, soit le président de la commission d’enquête – l’ancien juge Paul Lam Shang Leen –, avait objecté à cette démarche. Il avait obtenu un renvoi afin de loger un affidavit pour soumettre ses points d’objection. Ses arguments sont attendus ce lundi. Dans le document logé en Cour suprême le 10 août dernier, Roubina Jadoo-Jaunbocus accuse la commission Lam Shang Leen d’être « biased ».

Roubina Jadoo-Jaunbocus veut également avoir accès aux éléments démontrant qu’elle a été en contact téléphonique avec le caïd emprisonné Peroumal Veeren ou un autre prisonnier. De même qu’elle a effectué des “unsolicited visits” à des prisonniers, qu’elle a donné la possibilité à des trafiquants de drogue d’échanger des informations, des cartes SIM ou d’autres articles prohibés en milieu carcéral