C’est au Scottish Exhibition and Conference Centre hier soir la crie de joie avec remplacer la déception du matin après la défaite de John Colin en boxe. Pour cause, contre toute attend la judokate Annabelle Laprovidence a réussi à monter sur le podium dans la catégorie des plus de 78 kg en disposant la Srilankaise, Sachini Wewita Widanalage par ippon dans la finale pour la 3e place. Une médaille chez les lourds qui vient 12 ans après celle d’Antonio Félicité qui s’était retrouvé à la même place en 2002 lors des Jeux du Commonwealth à Manchester.
«C’est une joie immense,  après la défaite contre l’Anglaise Myers je me suis dis que moi aussi je peux réussi et gagné une médaille. Je voulais cette médaille à tout prix», nous dira une Annabelle Laprovidence sous le coup de l’émotion et au board des larmes.  En effet, elle a doute donné sans cette finale nous a confié le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo. «Annabelle a effectivement tout donné dans cette finale pour la médaille de bronze. Elle était très concerté dès son entrée sur le tatamis et en moins de deux minutes il a réussi un ippon», explique pour sa part un Devnand Ritoo heureux de cette médaille. «Je crois que c’est surtout le fruits de son travail et surtout de fruits de la patience qu’elle a eu après avoir repris l’entraînement après un heureux événement dans sa vie. je salue cette médaille comme je salue aussi la performance des nos athlètes à Glasglow qui ont face à une compétition féroce et de haute facture», dira encore Devnand Ritoo.
Quant à Philippe Hao Thyn Voon qui a aussi assisté à la consécration de la Portlouisienne, il dira  que c’est avant tout une grande consolation. «Nous étions un peu tous déçu ici à Glasglow après la défaite de John Colin. Cette médaille d’Annabelle Laprovidence non seulement nous réconforte mais aussi nous apporte confiance surtout pour les autres boxeurs en compétition», dira le président du COM.
Les trois de nos judokas  étaient en compétition jeudi dernier  à l’occasion de la première journée de compétition en individuel. Pas de chance pour nos représentants, Christiane Legentil a terminé cinquième des -52 kg alors que  Sarah Sylva, elle, a pris la 7e place chez les -57 kg.  Pascal Laurent a été éliminé dès le premier tour. Christiane Legentil, qui était notre meilleure chance de médaille a failli monter sur le podium, mais il lui a manqué ce petit quelque chose.  La judokate a dû s’incliner face à l’Indienne Kalpana Thoudam et a pris la cinquième place chez les -52 kg .  La vice-championne des 35es championnats d’Afrique des +52 kg avait bénéficié d’un bye et a entamé la compétition directement en quarts de finale mais s’est fait battre par l’Anglaise Kelly Edwards, vice-championne de la catégorie. Repêchée pour la « petite » finale de bronze, Legentil a pris le dessus sur la Sud-Africaine Sinothando Mva avant de s’avouer vaincue contre l’Indienne Thoudam. Le titre est revenu à l’Écossaise Louise Renicks, qui a pris la mesure de l’Anglaise Kelly Edwards. La Nord-Irlandaise Lisa Kearney a enlevé l’autre médaille de bronze en jeu.
De son côté, Sarah Sylva, qui a débuté directement  en quarts de finale, s’est inclinée devant la Camerounaise Paule Sitcheping, médaillée de bronze des derniers championnats d’Afrique. En ce qui concerne Pascal Laurent (-60 kg), il n’a pas fait le poids face au vétéran écossais John Buchanan. La victoire finale est revenue à l’Anglais Ashley McKenzie aux dépens de l’Indien Navjot Chana.