Tracy Durhone (à droite) et le Français Remy Feuillet (qui détient aussi la nationalité mauricienne), ont tous deux brillé lors de ces championnats nationaux jrs 2018

Lors des championnats nationaux de la catégorie juniors la semaine dernière au gymnase du 1er Février à Roche-Bois, la judokate Tracy Durhone s’est fait remarquer dans cette compétition open. Alignée dans la catégorie +78kg, elle a surpassé ses adversaires, se payant même en finale le scalp de la médaillée de bronze des derniers Jeux de la Francophonie, Sarah Sylva (-57kg). Lors de ce rendez-vous, les judokas de 10e district se sont aussi distingués, à la satisfaction du nouveau DTN français, Baptiste Leroy.

Cela faisait longtemps que le judo mauricien n’avait pas connu de championnats nationaux réservés aux juniors. Les – 20 ans se devaient ainsi de combattre contre les meilleurs seniors, lesquels logiquement prenaient souvent l’ascendant sur les plus jeunes. La formule open adoptée par le Baptiste Leroy, a été riche en enseignements, surtout en prévision des championnats d’Afrique et les Jeux des Iles de l’océan Indien 2019.

« Il y avait un championnat cadet (-15 ans) et un championnat junior/senior combiné (+15 ans). Nous avons voulu mettre l’accent sur des jeunes de -20 ans et créer une hiérarchie dans cette catégorie d’âge, » explique le DTN Baptiste Leroy. « Je dois dire que j’ai été agréablement surpris par quelques judokas lors de cette compétition. À l’image de Tracy Durhone, dont le sérieux à l’entraînement a payé. Le Rodriguais Daniellito Rosidor qui a une très bonne technique (nous rappelant celle des Japonais), et beaucoup d’autres qui se sont alignés lors de cette journée. C’est très encourageant de voir une telle prestation d’ensemble, surtout à l’approche des championnats d’Afrique en avril 2019 et des Jeux des Iles de l’océan Indien en juillet 2019, » rappelle encore le DTN.

La formule de ce tournoi a permis aux judokas de faire un maximum de combats. En féminin, la judokate Tracy Durhone, présélectionnée aux Jeux des Iles 2019, a survolé la compétition. Face respectivement à Queency Lecoq, Noémie Evenor. Noémia Carron, Emilie Latour et Sarah Sylva, Durhone a été impériale et a terminé 2018 sur une excellente note.
Chez les hommes, on a eu droit à une ligue dans les catégories 60/66kg, dominée par Dynest Résidu de Cassis, suivis du Rodriguais Louis Begué et d’Yvan Flora. Les catégories 81/90/100kg combinées, a servi les intérets de Nicolas Volbert, lequel a eu pour dauphins Hansley Bégué, Tushar Goodoory et Westley Yagolum.