La Fédération mauricienne de Judo (FMJ) est fière de la performance de ces judokas qui ont sorti une excellente performance lors des XXes Jeux du Commonwealth à Glasgow. Anabelle Laprovidence, médaillée de bronze dans la catégorie des +78 kg a été la grande satisfaction de ces Jeux. La FMJ ne compte pas s’arrêter en si bon chemin…
La médaille de bronze d’Anabelle Laprovidence vaut de l’or. En effet, Anabelle Laprovidence a mis fin à la longue période de disette du judo lors des Jeux du Commonwealth, Antonio Félicité étant le dernier médaillé de la discipline en 2002 à Manchester. Le président de la FMJ, Josian Valère, qualifie cette performance d’exceptionnelle. « Je ne pense pas que les gens le réalisent, mais c’est une médaille incroyable. À ces Jeux, Maurice est le troisième pays africain avec l’Afrique du Sud et le Cameroun à avoir remporté une médaille. C’est extraordinaire », fait-t-il ressortir.
Il soutient, « C’est une battante. Elle n’avait pas fait de judo depuis un an et elle est revenue encore plus fort. Nous savions au sein de la fédération qu’elle allait nous ramener de bons résultats », indique-t-il. Même son de cloche du côté du directeur technique, Joseph Mounawah. « Elle possède la force et le mental de gagnant. Dans le judo, la technique en elle-même ne suffit pas. Il ne faut pas être friable mentalement. Et Anabelle possède toutes ces qualités pour réussir. C’est une grande judokate avec un gros potentiel », explique-t-il. À noter que cette médaille de bronze suit celle obtenue aux Championnats d’Afrique.
La principale concernée est enchantée de sa performance, elle qui demeure encore sur son petit nuage. « Personnellement je ne m’y attendais pas. Ce moment, je m’en souviendrai toute ma vie. Une fois que j’étais en repêchage, je me suis dit que je pouvais aller chercher la médaille. Je ne me suis pas posé de questions et j’ai foncé sur mon adversaire. J’ai exécuté un Ippon en pas moins de quinze secondes », se réjouit notre médaillée de bronze. Elle s’attaquera désormais aux Championnats du Monde qui se tiendra du 25 au 31 août à Tcheliabinsk en Russie. Encore une fois, elle espère faire honneur au quadricolore mauricien. « Je donnerai le meilleur de moi-même. Je me sens en forme et j’ai hâte d’en découdre », explique la médaillée de bronze aux Jeux du Commonwealth.
Le directeur technique est toutefois revenu sur la prestation des autres Mauriciens. « Ils sont tous passé très près de la médaille. Christiane Legentil a raté de peu la médaille de bronze en perdant la finale de consolation sur une pénalité. Sarah Sylva est jeune, elle a manqué juste d’experience. Pascal Laurent est pour sa part tombé sur beaucoup plus fort que lui. Je tiens à spécifier qu’il y a eu un travail effectué bien avant ces Jeux avec l’entraîneur national, Florian Velici. Nous nous sommes basés sur des données purement scientifiques pour sélectionner les judokas car l’important était de situer les meilleures chances de médailles dans les différentes catégories. C’est pour cette raison que nous avons sélectionné trois filles dans les petites et grandes catégories. L’objectif était clairement défini », déclare Joseph Mounawah.
La fédération ne compte maintenant pas s’arrêter en si bon chemin car les judokas se préparent activement en vue de la deuxième édition de l’Africa Cup, prévue au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC) au Domaine les Pailles, les 8-9 novembre prochains. Le tournoi interville de l’océan indien est par ailleurs prévu pour le 30 aôut. Pas moins de dix équipes prendront part à ce rendez-vous avec notamment deux venant de l’Île de La Réunion. Les Championnats nationaux sont programmés pour les 20-21 septembre. À titre d’information, lors de ce point de presse, la FMJ a remis un coaching certificate de l’International Judo Federation (IJF) aux instructeurs Laval Perrine et Jean-Paul Azie. Ces derniers ont tenu à remercier la FMJ ainsi que le directeur technique pour leurs soutiens.