La Réunion a confirmé une fois de plus son hégémonie en judo au niveau régional en décrochant huit médailles d’or sur quatorze possibles au cours des 8es Jeux des îles. Maurice, comme en 2007, a obtenu seulement trois titres à l’issue des compétitions.
Visiblement, le judo mauricien n’arrive toujours pas à rééditer son exploit réalisé aux 5es JIOI en 1998, lorsqu’il avait imposé sa supériorité sur le sol réunionnais et pris le flambeau de la discipline dans la région. L’époque des “grands” du judo local, à l’instar de Jean-Claude Raphaël, Antonio Félicité, Priscilla Chery ou encore Marie-Michèle St-Louis, est bel et bien révolue. 
En 2003, La Réunion avait remis les pendules à l’heure. Maurice, force est de constater, arrive difficilement à suivre le rythme. Après une longue et bonne préparation, on s’attendait à une moisson intéressante des protégés de Joseph Mounawah à Mahé, mais au final, on s’est contenté de trois médailles d’or, soit la même performance enregistrée il y a quatre ans à Tana.
Et pourtant, l’équipe mauricienne avait tous les arguments nécessaires pour donner la réplique à ses adversaires, particulièrement La Réunion. Mais les meilleurs espoirs sont tous passés à côté de la plaque.
Reste que McLeod Paulin a confirmé son statut de champion, surtout avec sa consécration en -73 kg. Annabelle Laprovidence, qui dominait la catégorie des +78 kg dans les différents rendez-vous internationaux, n’a pas déçu. Elle a fait facilement la différence pour enlever l’or.
La surprise côté mauricien est venue de Sarah Sylva (-57 kg). Elle a effectué un parcours remarquable pour s’imposer par la suite dans sa catégorie en remportant tous ses combats, face à la Malgache Rakotoarison Harinirina et la Réunionnaise Alice Nativel, pour s’approprier la médaille d’or.
Avec un peu plus de concentration, Natacha Legoff (-70 kg) et Marie-Michèle Godin (-78 kg) auraient dû monter sur la plus haute marche du podium. Malheureusement, elles se sont fait battre comme des débutantes alors que leurs adversaires étaient à leur portée.
Il faut cependant saluer la performance de Steven Gourdin, médaillé d’argent chez les -60 kg. Il est une des satisfactions, au même titre que Jonathan Charlot, médaillé d’argent chez les -81 kg, ou encore Audrée Cathérine, médaillée d’argent en -63 kg. Cette dernière est tombée sur une concurrente très expérimentée, à savoir la Réunionnaise Emmanuelle Payet.
Les 8es Jeux terminés, la Fédération mauricienne de judo, jiu-jitsu et disciplines associées doit revoir son plan quadriennal, surtout quand on pense que cette discipline va connaître des chamboulements avec le retrait annoncé de Joseph Mounawah, qui est à la tête des équipes nationales depuis les six dernières éditions des JIOI.