Christiane Legentil a permis à Maurice de décrocher une médaille d’or lors de la 2e édition de l’Africa Judo Open Mauritius (AJOM), tenue le week-end dernier au gymnase Pandit Sahadeo (Vacoas). La judokate d’origine rodriguaise a enlevé la finale des -52 kg avec la manière en disposant de l’Écossaise Louise Renicks, qui vient d’être titrée aux Jeux du Commonwealth à Glasgow (juillet-août 2014). Cet AJOM est une des étapes qualificatives pour les Jeux Olympiques de Rio en 2016.
Legentil a réalisé un véritable tour de force chez les -52 kg en remportant tous ses combats. Au total, elle a livré trois combats contre des représentantes de Grande-Bretagne. En ce qui concerne la finale, il ne lui a fallu qu’une minute et cinq secondes (sur les cinq minutes réglementaires) pour mettre ippon la championne du Commonwealth. Mais la principale concernée avoue qu’elle ne pensait pas faire une aussi brillante prestation.
« Je ne m’attendais pas à prendre le dessus rapidement sur l’Écossaise. Elle possède une bonne expérience et compte plusieurs participations à de grandes compétitions. Mais une fois le combat entamé, je sentais qu’elle était à ma portée et que je pouvais faire la différence. Sans tarder, je l’ai mise sous pression et finalement j’ai gagné par ippon », fait ressortir Christiane Legentil, qui est classée actuellement première Africaine de l’International Judo Federation (IJF) World Ranking chez les -52 kg.
Grâce à ce titre dans l’AJOM, la Mauricienne obtient automatiquement 100 points à son compte en vue d’une éventuellement participation aux prochains Jeux Olympiques. « Après les Jeux de Londres, je souhaiterais participer une nouvelle fois à une édition des JO. Pour ma première participation en 2012, il me manquait de l’expérience. D’ici à deux années, j’en aurai davantage », souligne-t-elle. Médaillée de bronze en 2013, Christiane Legentil estime que ce sacre est une confirmation de sa progression dans les compétitions internationales.
Par ailleurs, Maurice a décroché quatre autres médailles (bronze) dans cette compétition grâce à Priscilla Morand (-48 kg), Annabelle Laprovidence (+78 kg), Jean-François Bégué (+100 kg) et Warren Mootien (+100 kg).
Cette 2e édition de l’AJOM a réuni 135 judokas et 48 judokates venant de 26 pays de divers continents. L’Algérie a pris la première place au classement final du tableau des médailles avec trois or, six argent et deux bronze, devançant dans l’ordre la Grande-Bretagne (3 or, 1 argent et 3 bronze) et le Luxembourg (2 or, 2 argent et 2 bronze). Maurice termine quant à elle à la cinquième place avec cinq médailles, dont une or et quatre bronze.