La possibilité que la judokate Christiane Legentil (-52 kg) intègre l’INSEP et qu’elle aille se préparer en France avec Sarah Sylva (-57 kg) sont les points fort de la rencontre entre le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, le directeur technique national de la Fédération française de judo et disciplines associées (FFJDA), Jean-Claude Sénaud, et le directeur technique de la Fédération mauricienne de judo disciplines associées (FMJDA), tenue samedi dernier au NPF Building à Rose-Hill.
En vacances à Maurice, le DTN du judo français, accompagné de Joseph Mounawah, a eu l’occasion de rencontrer le ministre juste avant son départ. « Je suis très satisfait de ma rencontre avec le DTN français dans la perspective de faire avancer le judo mauricien, surtout avec des opportunités en vue pour la judokate Christiane Legentil. Maintenant, il faut faire le suivi », soutient le ministre Ritoo.
Les discussions ont porté sur les moyens pour permettre aux judokas locaux de se perfectionner en France. À cet effet, des propositions ont été faites pour que Christiane Legentil intègre l’INSEP dès la prochaine rentrée, soit en septembre.
« Si Christiane Legentil arrive à faire partie de l’INSEP, avec le soutien de Jean-Claude Sénaud, ce sera un grand pas en avant dans sa préparation pour les prochaines échéances », déclare pour sa part Joseph Mounawah. Ce dernier a aussi parlé des négociations avec le DTN français pour que Christiane Legentil et Sarah Sylva se préparent à Nanterre en vue de leur participation aux Jeux de la Francophonie en septembre à Nice.
Plusieurs projets ont été à l’ordre du jour, notamment la participation des judokas français au Mauritius Judo Open of Africa (une des étapes de la World Cup), prévu les 9 et 10 novembre prochain. « Jean-Claude Sénaud nous a fait comprendre que les championnats de France coïncide avec cette période mais qu’il enverra une équipe pour la compétition. En revanche, pour l’édition 2014, la France viendra avec une équipe au complet », ajoute Joseph Mounawah.
L’idée de constituer une équipe féminine élite de l’océan Indien avec le soutien de la Fédération internationale de judo a germé. Selon Joseph Mounawah, les fédérations de judo de l’océan Indien devront jouer le jeu. Il se trouve que Jérôme Henric sera appelé à diriger cette équipe dont les judokates auront l’opportunité de participer à des stages et des tournois.
Le directeur technique de la FMJDA a également évoqué la venue d’un cadre de la FFJDA pour assurer la formation des techniciens locaux. Il se chuchote que la FMJDA pourrait intervenir auprès de la FJJDA pour que son expert se déplace à Maurice après sa mission effectuée chaque année à La Réunion.