Le Challenge de l’Environnement, qui remplace désormais le Challenge de l’Amitié, marquera le coup d’envoi de la saison 2013 de judo. Cette compétition, avec un accent particulier sur l’environnement, se déroulera durant le week-end 26-27 janvier au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest.
C’est ce qu’a indiqué la Fédération mauricienne de judo jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA). Selon nos indications, ce Challenge aura un double objectif : renouer avec la compétition et aussi entreprendre une action pour nettoyer une partie de la région où se trouve le dojo.
Dans cette perspective, la FMJJDA fait ressortir que le nettoyage se fera par les judokas et aussi par certaines organisations non-gouvernementales, la mairie de Port-Louis, la Waste Water Management et fort probablement avec la collaboration du ministère concerné.
« Autrefois connu comme le Challenge de l’Amitié, la fédération a pris récemment la décision de changer d’appellation de ce rendez-vous pour l’associer à l’environnement. Ce sujet prend de plus en plus d’ampleur et nous avons voulu apporter notre contribution à ce niveau », a soutenu Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJJDA.
En ce qui concerne les compétitions, les poussins, benjamins, minimes et cadets seront en action le 26 alors que les juniors et seniors en découdront le lendemain. « Certes, cette compétition est une reprise mais nous nous attendons à des combats intéressants surtout chez les juniors et seniors. Les judokas auront de quoi à mettre sous la dent », a-t-il précisé.
Après ce Challenge, Joseph Mounawah a avancé que les juniors et seniors auront un sérieux test à l’occasion des Internationaux de Maurice qui auront lieu les 9 et 10 mars au dojo national. À l’heure actuelle, la FMJJDA a reçu la confirmation des judokas réunionnais issus de différents clubs. « Nous espérons avoir confirmation venant d’autres pays afin de donner un cachet intéressant à ces Internationaux », a laissé entendre le directeur technique de la FMJJDA.
Si les conditions se réunissent, a-t-il ajouté, les Internationaux pourraient s’avérer une opportunité pour jauger la performance des locaux en prévision des compétitions à venir telles que les championnats d’Afrique seniors en avril à Maputo et aussi les Jeux de la Francophonie en septembre à Nice.
Après l’échec des négociations pour la tenue d’un Grand Prix en novembre à Maurice, la FMJJDA veut tirer son épingle du jeu avec un probable Africa Open sous l’égide de l’Union africaine de judo. Joseph Mounawah envisage de discuter de cette opportunité avec le général ivorien Lassana Palenfo lors du séminaire de la Fédération international de judo, qui se tiendra du 18 au 21 janvier à Marrakech, dans le cadre des modifications des règlements concernant arbitrage et techniques pour la période 2013-2016.