Joseph Mounawah, directeur technique de la Fédération mauricienne de judo jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA) et directeur de développement pour la région Afrique, participera au séminaire de la Fédération International de judo (FIJ), prévu du 18 au 21 janvier à Marrakech (Maroc).
La FIJ organise un séminaire dans chaque continent axé sur les nouveaux règlements concernant l’arbitrage et techniques pour la période 2013-2016. Le séminaire de Marrakech est réservé aux fédérations de l’Union africaine de judo (UAJ).
« Après chaque Jeux Olympiques, la FIJ vient de nouvelles règles dans le but d’améliorer la discipline pour l’arbitrage et les techniques liés aux compétitions », fait ressortir le directeur technique de la FMJJDA.
Ce dernier précise que ce séminaire est organisé dans chaque continent après les modifications des règlements d’arbitrage et techniques et d’arbitrage apportées par le comité technique de la FIJ en accord avec le comité directeur de la FIJ.
Selon Joseph Mounawah, une fois les responsables des fédérations de chaque continent prendront connaissance de ces modifications, la FIJ envisagerait de les appliquer à titre expérimental à partir du Grand Chelem de Paris 2013 et ce jusqu’aux championnats du monde de Rio.
Il se trouve que dorénavant la pesée des compétiteurs se fera la veille de la compétition soit à 19h précise. D’après la FIJ, des mesures de poids seront réalisées le matin de la compétition, lors du contrôle de judogi, avant le premier combat, afin d’évaluer l’incidence de cette nouvelle règle sur le poids des athlètes pendant la compétition.
« Si les informations recueillies le nécessitent, l’expérimentation sera prolongée. Une procédure sera mise en place lorsqu’un combattant dépasse une certaine tolérance de poids. Dans sa catégorie (poids à déterminer avec les directeurs sportifs) un contrôle médical peut être réalisé », précise pour sa part la FIJ.
Plusieurs changements sont à prévoir en ce qui concerne les catégories d’âge. Les cadets passent des U17 à U18. Les juniors passent de U20 à U21. En ce qui concerne la composition des délégations pour les championnats du monde individuels et les championnats continentaux, 9 engagés au total pour les hommes et 9 engagés pour les femmes seront autorisé soit 2 au maximum par catégorie pour les hommes et pour les femmes. Le nombre total par délégation (hommes et femmes) passe ainsi à 18 athlètes.