Le nouvel entraîneur national du judo local, l’Allemand Florian Velici, d’origine roumaine, a pour mission d’encadrer les judokas mauriciens en vue des 9es Jeux des îles de l’océan Indien, en août 2015 à La Réunion, et des Jeux Olympiques de Rio en 2016 à Rio.
Envoyé par la Fédération internationale de judo (FIJ) suite à une demande de la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA), Florian Velici, qui s’est mis au travail depuis lundi dernier, estime que les judokas mauriciens ont du potentiel mais qu’ils doivent travailler beaucoup le côté mental.
Fort de son expérience, celui qui est considéré comme l’un des meilleurs entraîneurs de la FIJ, compte apporter une nouvelle orientation à la préparation des judokas dans le cadre de ce double événement et aussi de travailler avec les jeunes.
Depuis son arrivée, le technicien allemand a animé trois sessions d’entraînement au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest (GRNO). Il a déjà soumis son plan de travail à la FMJDA. Les judokas élite s’entraînent à raison de neuf fois la semaine, soit deux séances les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Les mercredis, ils auront une seule séance dans l’après-midi, histoire de leur permettre de récupérer le matin.
« Je suis très heureux de travailler avec les judokas mauriciens. Je les ai entraînés pendant deux mois l’année dernière. Je connais très bien leurs forces et faiblesses. Mon objectif est d’apporter de nouveaux éléments dans leur manière de combattre, que ce soit sur les plans physique, technique et surtout mental. »
Il souhaite avoir le soutien du ministère de la Jeunesse et des Sports, du comité directeur de la FMJDA, ainsi que de son staff technique et compte bien évidemment sur la régularité des judokas à l’entraînement. « La progression ne dépend pas uniquement de l’entraîneur. Il faut que les autres partenaires me soutiennent dans ce que je fais. Il doit y avoir une cohésion dans notre travail. Je suis confiant que le judo à Maurice pourra s’améliorer si les conditions sont réunies », souligne cet entraîneur 7e dan.
Florian Velici possède un palmarès bien rempli en tant qu’entraîneur. Il a produit plusieurs champions, notamment Daniel Lascau, champion du monde à Barcelone en 1991. Ce dernier est aujourd’hui un des techniciens de la FIJ. Velici a remporté plusieurs titres, notamment la Coupe d’Europe des clubs champions avec le TSV Abensberg. Il a été dans différents endroits pour apporter son expérience et ses connaissance.
Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJDA, se dit pour sa part impressionné. « C’est un entraîneur qui a une forte expérience et de bonnes connaissances. Il a un vécu et c’est ça qu’il transmet à nos judokas. Il n’est pas là pour expérimenter quoi que ce soit. C’est un avantage certain pour nous. Il faut que les judokas profitent de l’expertise de Velici et soient réguliers aux séances d’entraînement », estime le directeur technique de la FMJDA.
Soulignons que Florian Velici a rendu visite hier matin au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, à son bureau au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Building. Les discussions ont porté sur les principaux objectifs pour le judo local. Le technicien était accompagné de son épouse, Puscha, du président de la FMJDA, Josian Valère, et de Joseph Mounawah.