Après avoir octroyé à la Fédération mauricienne de judo jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA) l’organisation d’une des étapes de la World Cup en janvier 2013, la Fédération internationale de judo (FIJ) change son fusil d’épaule. Elle vient de confier à Maurice un des Grands Prix de judo en mars 2013 à la place d’une étape de World Cup.
Tout est à refaire pour la FMJJDA avec l’annonce de cette nouvelle. Le Grand Prix est hiérarchiquement un rendez-vous supérieur à la World Cup. « Cela demande un autre niveau de préparation et d’investissement. Nous allons devoir se mettre au travail dès janvier 2012 même si le Grand Prix aura lieu en mars 2013,» a déclaré Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJJDA.
Le Grand Prix est organisé six fois par année. C’est une compétition qui se déroule sous l’égide de la FIJ. Si la World Cup n’a pas de « cash prize », en revanche le Grand Prix a une dotation de 100 000 dollars distribués parmi ceux réalisant des podiums dans les quatorze catégories au programme.
Outre le « cash prize », les participants peuvent récolter des points durant un Grand Prix. Selon Joseph Mounawah, le vainqueur de chaque catégorie récolte 300 points, le deuxième 180 points, le troisième 120 points et le cinquième 60 points. « C’est une opportunité pour ceux qui veulent décrocher une qualification directe aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 de participer à ce genre de compétitions puisque les points comptabilisés sont importants, » a souligné le directeur technique de la FMJJDA.
Avec cette nouvelle attribution, Roger Vachon, délégué de la FIJ, sera à Maurice durant la troisième semaine de janvier pour effectuer une inspection des sites de compétitions capables d’abriter ce Grand Prix et aussi les dispositions pour l’hébergement.
« L’hébergement n’est pas un problème puisque Maurice possède des hôtels de qualité, selon les normes requises. Cependant, nous avons en point de mire d’organiser ce Grand Prix au centre international Swami Vivekananda à Pailles ou au gymnase Pandit Sahadeo. Mais si nous avons les moyens nécessaires, nous allons opté pour le Centre de Pailles. On veut démontrer notre capacité d’organiser. C’est un événement très médiatisé à travers le monde,» a avancé Joseph Mounawah.
Joseph Mounawah a fait ressortir que ce Grand Prix sera une bonne occasion pour les judokas du continent, de l’océan Indien et surtout de l’île Maurice de participer à une telle compétition. « C’est une opportunité en or qu’ils auront. Ce Grand Prix sera aussi une bonne promotion pour l’industrie touristique de Maurice. C’est la raison pour laquelle, la FMJJDA veut avoir des partenaires à différents niveaux, » indique encore le directeur technique de la FMJJDA.