Rémi Feuillet (à gauche) s’incline au premier tour à Abu Dhabi

Lors du Grand Prix d’Abu Dhabi qui s’est déroulé durant le week-end, le Mauricien Rémi Feuillet (-90kg), qui évolue en Suisse, s’est fait éliminer d’entrée par le Russe Khusen Khalmurzaev, classée 26e mondial dans la catégorie -90 kg. De ce fait, dans la course au quota continental en vue des Jeux Olympiques, Feuillet a décroché uniquement 10 points pour sa participation et enregistre un total de 289 points. Rappelons que la Mauricienne Christiane Legentil (-52 kg), qui s’était alignée à cette compétition, n’avait pu combattre lors du deuxième tour à la suite d’une reprogrammation par les organisateurs.

On ne pouvait s’attendre à un exploit du côté du Mauricien face à un des meilleurs judokas russes qui, en septembre dernier, avait pris la médaille d’argent lors du Grand Prix de Tachkent en Ouzbékistan. Au bout de 2’01 et à la suite d’un carton rouge après trois pénalités, Feuillet a dû s’incliner face à son adversaire, qui a pris la 12e place lors de cette compétition sur les 43 engagés.

« Il a pris un des meilleurs de sa catégorie. Au début du combat, ils étaient au même niveau, mais l’arbitrage a été contre Feuillet. Je lui avais dit d’être patient sur le kumi-kata (une des techniques du judo sollicitant les mains), ce qu’il a fait, mais à partir du moment où il a reçu sa deuxième pénalité, il n’a pas su accélérer le combat. Le Russe a été beaucoup plus malin, car il est parvenu à endormir Rémi », déclare le directeur technique national, le Français Baptiste Leroy.

Lors de cette compétition, Christiane Legentil (-52 kg), qui était en action jeudi dernier, a été quant à elle victime de la reprogrammation lors du second tour face à la Chinoise Kexin Zhan. Mais avait quand même pu remporter son premier combat contre la Turque Irem Korkmaz. « Elle remporte la victoire face à une judokate classée 39e mondiale, alors que Christiane est 118e dans sa catégorie. Ce qui est très satisfaisant pour la suite », souligne Baptiste Leroy.

Legentil pas du déplacement à Perth

Ce week-end se tiendra en Australie le Grand Prix de Perth, qui regroupera pas moins de 394 judokas. Alors que deux Mauriciennes, Priscilla Morand (-48 kg) et Christiane Legentil (-52 kg), devaient participer à cette compétition, seule la première nommée défendra le quadricolore. La demande de visa de Legentil a été refusée, car celle-ci avait débuté les procédures trop tardivement. La Rodriguaise rate une chance de glaner des points dans la course au quota continental en vue des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Rappelons tout de même que c’est Morand qui est la mieux classée des Mauriciens pour la compétition olympique avec 447 points, suivie de Rémi Feuillet (-90 kg) avec 289 points et Legentil avec 140 points.

Situation confuse à la FMJ

Il nous revient qu’aucune réunion entre le comité directeur de la Fédération mauricienne de judo et son staff technique n’a été organisée depuis les derniers Jeux des îles de l’océan Indien en juillet. De ce fait, les judokas ne font que s’entraîner sans aucun objectif vu que la communication est totalement absente dans cette fédération. Selon les informations recueillies, le dojo de Grande Rivière Nord Ouest était privé d’internet à la suite d’une facture impayée et c’est le directeur technique national, le Français Baptiste Leroy, qui a dû régler la note de sa poche.