La Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA) a rencontré la presse, hier au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest, pour dresser un bilan des 35es championnats d’Afrique seniors de judo, tenus du 25 au 28 juin dernier au Swami Vivekananda International Convention Centre (SVICC) à Pailles. Plus de 250 judokas, venant de 26 pays, ont participé à cette compétition.
Le président de la FMJDA, Josian Valère, a d’emblée remercié tous ceux qui ont aidé d’une manière ou d’une autre à la réalisation de ces championnats qualifiés de succès. Il a rappelé que la FMJDA n’a eu que trois mois pour tout mettre en place, soit après que l’Union africaine de judo a sollicité Maurice suite au retrait du Tchad.
Sur le plan sportif, Josian Valère a rappelé que l’équipe de Maurice, composée de jeunes éléments, a récolté deux médailles en compétition individuelle avec le bronze de Priscilla Morand (-48 kg) et l’argent de Christiane Legentil (-52 kg). Il a également salué les deux médailles de bronze remportées aux compétitions de katas par les paires Laval Perrine-Michael Allas (nage-no-kata) et Nigel Quirin-Fabrice Cataperman (Kime-No-Kata).
« La FMJDA félicite ses médaillés, surtout dans la compétition individuelle, avec Priscilla Morand et Christiane Legentil. Cela démontre que Maurice avait son mot à dire dans ces championnats très rehaussés par la présence des meilleures nations du judo continental », a souligné le président de la FMJDA.
Ce dernier a mis l’accent sur la progression des éléments locaux, notamment Christiane Legentil qui avait obtenu le bronze à ces mêmes compétitions en 2013 à Maputo et l’argent cette année. « Le travail effectué par l’entraîneur national Florian Velici commence à porter ses fruits », a-t-il noté.
Josian Valère a toutefois regretté que certains n’ont pas été à la hauteur des espoirs placés en eux lors. Il a indiqué que la fédération a  tout mis en oeuvre pour permettre aux membres de l’équipe nationale de se préparer dans les meilleures conditions possibles. « On aurait espéré avoir une moisson plus intéressante mais, malheureusement, certains judokas n’ont pas donné le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il ajouté.
En ce qui concerne l’aspect organisationnel, il a fait ressortir que la FMJDA a eu les félicitations de la Fédération internationale de judo et de l’UAJ. « Ces deux intances nous ont fait parvenir leurs félicitations. La fédération associe ainsi les membres du comité organisateur, notamment son président Rashid Jhurry, le ministère de la Jeunesse et des Sports, nos partenaires, les volontaires et les médias à ce succès organisationnel. Nous avons mis en place les moyens nécessaires pour y parvenir », a conclu le président de la FMJDA.