Le tournoi international de Maurice, organisé par la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées (FMJDA), prend fin aujourd’hui en début d’après-midi (13h) au gymnase Pandit Sahadeo, à Vacoas, avec les finales réservées à la catégorie juniors/seniors. Auparavant, soit hier, les minimes et cadets étaient en action et Maurice a réalisé une bonne opération en décrochant 13 médailles d’or contre 9 aux Réunionnais. Les Seychelles et Madagascar ont décroché chacun une médaille d’or.
Il convient tout d’abord de souligner que ce tournoi a réuni la sélection nationale de Maurice, celle des Seychelles (8 judokas) et de Madagascar (3 judokas), aussi bien que 11 clubs réunionnais. 16 judokas rodriguais ont également fait le déplacement pour participer sous les couleurs mauriciennes. Pour le directeur de la FMJDA, Joseph Mounawah, la compétition est très bien organisée et s’est tenue dans une bonne ambiance. Il n’y a pas eu, selon lui, de grosses fautes d’arbitrage. « Tout s’est très bien passé pour cette première journée et je pense que nous n’avons pas à nous plaindre », a-t-il déclaré. Joseph Mounawah a dit aussi apprécier le nombre de judokas présents, hier, pour cette première journée.
Le directeur de la FMJDA a ajouté que c’est la première fois en trois ans d’organisation du tournoi minime et cadet qu’il y a autant de jeunes. « Nous avons changé de stratégie en programmant la compétition au début des vacances scolaires réunionnaises. C’est la raison pour laquelle nous avons vu autant de jeunes aujourd’hui (Ndlr: hier). Nous allons adopter la même formule pour l’année prochaine », a fait remarquer Joseph Mounawah.
Pour en revenir à la compétition elle-même, le directeur de la fédération a déclaré que les Réunionnais sont au-dessus du lot dans ces deux catégories. Une situation qui s’explique, a-t-il ajouté, par les structures en place depuis des années au niveau des clubs. A Maurice, par contre, a-t-il fait ressortir, il y a un système de centralisation avec la canalisation des meilleurs judokas vers le Pole Espoir et centre de formation. « Certains clubs à Maurice souhaitaient eux descentraliser les actions, mais cela n’a pas marché, comme l’ont démontré les résultats », a expliqué Joseph Mounawah.
Pour arriver à un meilleur résultat, a-t-il ajouté, il est primordial qu’il y ait une meilleure détection et promotion: « Avec l’élection d’une nouvelle direction à la fédération, il y aura un nouveau plan pour nous permettre d’atteindre les objectifs fixés. » D’autre part, la compétition se poursuivra aujourd’hui pour la catégorie senior.
Joseph Mounawah a indiqué que la journée s’annonce très disputée et, selon lui, Maurice partira avec l’avantage dans certaines catégories masculines. En revanche, a-t-il dit, les locaux auront fort à faire dans les catégories 73 kg, 81 kg, 90 kg et 100 kg où les Réunionnais seront redoutables. En féminin, toutefois, il voit bien les Mauriciennes dominer le tournoi dans le sens où les meilleures Réunionnaises sont actuellement en compétition en France.