La première journée des Internationaux de Maurice, organisé par la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées, s’est tenue hier, au gymnase Pandit Sahadeo, à Vacoas. Une première journée consacrée aux jeunes et qui a vu la participation des clubs venant de France, de l’île de La Réunion, de Madagascar et de Maurice. Il sans dire que Maurice a crânement joué sa chance, notamment avec la formation de Bambous qui a taillé la part du lion.
Le responsable de Bambous Judo Club, à savoir l’ex-international Laval Collet, s’est dit très content de la performance de ses judokas lors de cette compétition qui était très relevée avec la participation des Réunionnais, Français, Malgaches et Rodriguais. « Je suis très satisfait de la performance de mes judokas. Sincèrement, je ne m’attendais pas à ce qu’on décroche deux médailles d’or (Emilie Collet et Ivan Flora), une d’argent (Avishek Ramsingh) et une de bronze (Karen Darbon). Mes judokas m’ont bien impressionné et je les félicite tous. Je constate que notre travail commence à porter ses fruits et je suis convaincu qu’on peut faire encore mieux à l’avenir si on continue à travailler avec autant de sérieux et de détermination », a-t-il déclaré.
Aujourd’hui à partir de 9h, ce sont les seniors qui seront en action, toujours au gymnase Pandit Sahadeo. Une très grosse journée en perspective, puisque quelque 170 judokas sont attendus sur le tatamis pour ce 18e rendez-vous. Il faut savoir que Madagascar est venu avec une équipe féminine très forte, alors que pour les garçons, la présence des Réunionnais et des Fraçais pourraient être un sérieux obstacle pour les locaux.
Cette compétition dont les finales seront disputées à partir de 15h30 est en prélude des Internationaux de La Réunion où 11 Mauriciens seront en action le 4 mars à Champ Fleuri sous la houlette d’Anom Pettrapermal.