Josian Valère a été élu à l’unanimité à la présidence de la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA) pour la période 2013-16 à l’occasion de l’assemblée générale élective tenue hier après-midi au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest. Il succède ainsi à Rashid Jhurry.
Depuis quelque temps avant ces élections, le représentant de Moka faisait figure de favori. L’exercice d’hier n’a fait que confirmer les rumeurs. « Je suis très heureux d’être élu président de la FMJDA. Je remercie les dirigeants qui m’ont fait confiance. C’est un gros défi à relever mais je compte bien travailler en équipe et avoir le soutien de tout un chacun », déclare Josian Valère.
Lors de son discours de circonstance, le nouveau président de la FMJDA a indiqué que les 9es Jeux des îles de l’océan Indien en 2015 à La Réunion seront une des prorités. « La FMJDA fera tout pour que nos judokas soient exacts au rendez-vous. Mon prédécesseur a effectué un bon travail et je pense continuer sur cette voie », a-t-il souligné. Il a aussi mis l’accent sur les compétitions. Il a d’ailleurs annoncé la participation des jeunes Mauriciens au Tournoi international de La Réunion ce samedi.
Dix-sept dirigeants venant de dix régions ont participé à ces élections qui se sont déroulées sans anicroches. Le président sortant a parlé de son bilan des quatre dernières années. Il a laissé entendre que le judo a connu une belle progression et que cela doit continuer. « Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont soutenu pendant mes deux mandats. Je suis très satisfait du déroulement de ces élections. Je souhaite plein de succès à Josian Valère », a déclaré Rashid Jhurry, qui reste dans le comité directeur de la FMJDA mais en tant que vice-président.
Le haut fait de son second et dernier mandat demeure la septième place décrochée par la judokate Christiane Legentil en -52 kg lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Le judo a également fait parler de lui à l’occasion de la cérémonie du National Sports Award 2012 en janvier dernier à l’hôtel Intercontinental où la même Christiane Legentil a été élue Sportswoman of the Year, alors que Sarah Sylva a enlevé la palme de Junior Sportswoman of the Year.