La Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJJDA) compte, depuis vendredi de la semaine dernière, dix nouveaux détenteurs de ceintures noires (1er dan). Parmi on retrouve la judokate Sarah Sylva, médaillée d’or des -52 kg aux 8es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) aux Seychelles.
L’obtention de ceinture noire (1er dan), indique Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJJDA, est un grand pas pour le détenteur dans sa carrière de judoka. Ces examens ont été effectués par Joseph Mounawah (superviseur), Nicolas Hery, Sylvio Joseph et Anom Petrapermal.
« C’est tout un processus auquel l’aspirant d’une ceinture noire doit respecter. D’ailleurs, la fédération est heureuse de voir accroître le nombre de ses licenciés qui ont atteint ce niveau,» poursuit Joseph Mounawah, 6e dan depuis 2007.
Le fait d’obtenir une ceinture noire peut aider au détenteur à s’orienter vers différents domaines : combattants, juge, officiel de table ou le coaching. « Cela dépend à quel niveau on pratique le judo. Il n’est pas nécessaire d’être combattant pour décrocher son 1er dan. Cependant, même si les compétiteurs doivent subir les mêmes examens, ils possèdent un avantage de par leur engagement dans les compétitions », fait ressortir Joseph Mounawah.
La judokate Sarah Sylva, qui a participé aux examens, a décroché avec brio sa ceinture noire. Ce n’est qu’en janvier 2012 qu’elle passera de marron à noire. Championne chez les -52 kg lors des JIOI aux Seychelles en août dernier, Sarah Sylva estime que pour ellle, 2011 a été dans l’ensemble un succès.
« J’ai hâte de porter ma ceinture noire. Après mon titre aux JIOI, j’ai continué à travailler afin d’atteindre mon objectif : obtenir mon 1er dan. Je suis très satisfaite et cela me motive davantage pour poursuivre ma carrière sportive », déclare Sarah Sylva, 17 ans depuis le 6 août.
Jeune ceinture noire, au même titre notamment que Gary Guillaume, Anawelle Clair, Brian Etienne, Sarah Sylva avance cependant que les examens n’ont pas été aussi faciles qu’on le croyait. « Il fallait assimiler beaucoup de choses pour le kata, la partie technique et le côté oral. Fort heureusement que tout s’est bien passé », explique-t-elle.
Soulignons par ailleurs que le Rodriguais Kenneth Mercure a décroché son 3e dan en judo après les examens de vendredi dernier. Mercure fait partie du corps arbitral de la FMJJDA.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Les récipiendaires
Sarah Sylva, Anawelle Clair, Brian Etienne, Robinson Collet, Yaasin Bahadour, Andy Blanche, Gary Guillaume, Aldo Mootoo, Michaël Allas, François Jaché
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Mounawah superviseur au Niger
Joseph Mounawah, expert auprès de l’Union africaine de judo (UAJ) avait été retenu pour superviser un passage de grade du 27 novembre au 4 décembre dernier à Niamey (Niger).
Vingt personnes ont pris part à ces examens pour l’obtention des 3e et 4e dan. Seuls deux d’entre eux n’ont pas réussi. « Huit ont atteint leur 4e dan et dix leur 3e dan. Malheureusement, deux n’ont pas pu compléter leurs examens. Cela dit, ils auront l’occasion de se rattraper d’ici peu. C’est l’UAJ qui m’a sollicité en ma capacité d’expert pour diriger ce stage. J’ai déjà été au Niger pour diriger un stage pour entraîneurs. Parmi eux, certains ont passé leur passage de grade. Je suis satisfait dans l’ensemble de ma mission,» souligne Joseph Mounawah.