Avec la suppression du transport des athlètes par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), les séances d’entraînement du Pôle Espoir (14-17 ans) du Trust Fund en judo ont été contraintes à être décentralisés dans trois endroits — Bambous, Belle-Vue et Beau-Bassin — depuis le mois dernier
Il faut préciser d’emblée que le judo a intégré le Trust Fund depuis voilà quatre ans. Durant les deux premières années, les séances se faisaient au dojo de Beau-Bassin. Et l’année dernière au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest (GRNO). Mais depuis janvier, le judo a connu un changement avec trois bases opérationnelles à Bambous, Belle-Vue et Beau-Bassin.
Les vingt jeunes du Pôle Espoir vont dans les centres respectifs par rapport à l’établissement scolaire qu’ils fréquentent. Ils s’entraînent à raison de huit séances par semaine soit trois fois le matin et cinq dans l’après-midi.
« Avec la suppression du transport, il fallait trouver une alternative puisque les jeunes doivent malgré tout continuer à s’entraîner. D’où la raison de décentraliser nos séances d’entraînement. Qu’importe, les séances se déroulent correctement », déclare Joseph Mounawah, directeur technique de la Fédération mauricienne de judo, jiu-jitsu et des disciplines associées (FMJJDA) et responsable du Pôle Maurice.
Nicolas Hery, responsable du Pôle Espoir de la région du Nord et qui assure la coordination avec Priscilla Chery entre la FMJJDA et le Trust Fund, indique que les jeunes se réunissent deux fois par semaine, les mercredis et vendredis dans l’après-midi, avec ceux du Pôle de Maurice, pour des séances communes au dojo national à GRNO.
« C’est une occasion pour les stagiaires du Pôle Espoir et du Pôle Maurice de se rencontrer pour des séances plus poussées. Les jeunes du Pôle Espoir sont préparés pour alimenter le Pôle de Maurice. C’est la raison pour laquelle nous voulons leur donner des entraînements de qualité. Sinon, durant leurs séances dans leur région, ils ont droit à des techniques de base et autres », souligne Joseph Mounawah.
Grâce à un arrangement du Trust Fund, les jeunes du Pôle Espoir parviennent à bénéficier d’un moyen de locomotion pour se rendre au dojo national pour leurs séances de mercredi et jeudi.
En ce qui concerne le Pôle Maurice, il regroupe les jeunes déjà confirmés, notamment Annabelle Laprovidence, Hansley Adonis et Gary Guillaume. Il nous revient que la FMJJDA aurait fait une recommandation de bourse auprès du Trust Fund afin que Laprovidence puisse aller s’entraîner à l’étranger. Cette demande est à l’étude et ce n’est que d’ici à la semaine prochaine que le Trust Fund fera connaître sa décision.
Soulignons que les responsables des différentes régions pour le Pôle Espoir sont Laval Collet (Bambous), Nicolas Hery (Nord), Anom Petrapermal et Marie-Michèle St Louis Durhone (Beau-Bassin).
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Championnat d’Afrique: Laprovidence remplace Sylva
Annabelle Laprovidence, médaillée d’or aux Jeux des îles chez les +78 kg, remplacera Sarah Sylva, médaillée d’or également des JIOI chez les -52 kg, aux championnats d’Afrique des Nations 2012 de judo reprogrammés du 9 au 15 avril au Maroc, initialement prévus du 1er au 4 mars. Il se trouve que la nouvelle période ne convient pas à Sylva, d’où l’entrée de Laprovidence. Les autres représentants mauriciens à ces championnats africains sont : Christiane Legentil, Mike Rigobert et Mcleod Paulin.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
MBC Sports 11 Judo Open reprogrammé au 18 mars
La première compétition du MBC Sports 11 Judo Open, qui devait avoir lieu dimanche dernier à la SSS Lady Sushil-Ramgoolam à Triolet, n’a pu avoir lieu en raison du cyclone Giovanna. De ce fait, les organisateurs, la Mauritius Broadcasting Corporation et la FMJJDA, ont reprogrammé cet Open pour le 18 mars, toujours à Triolet.
Cet MBC Sports 11 Judo Open est organisé pour développer davantage le judo dans les diverses régions de l’île. Onze compétitions au total, dans des catégories spécifiques, sont à prévoir dans différentes régions.