Les préparatifs autour de l’Africa Judo Open de Maurice, qui se tiendront ce week-end au Swami Vivekananda International Conference Centre (SVICC) à Pailles, vont bon train. À quelques jours de l’échéance, le comité organisateur a déjà accueilli, hier, quelques délégations.
La première équipe à fouler le sol mauricien a été le Mozambique, hier soir, selon les dires du président de la Fédération mauricienne de judo (FMJ). Ont suivi ce matin les judokas anglais. Les prochains à arriver seront les Écossais, demain matin. « Les autres délégations arriveront dans les prochains jours. Le comité d’accueil, à l’aéroport, fonctionne à plein régime », confirme Josian Valère. Les différentes délégations sont logées à Calodyne-sur-Mer, dans le nord du pays.
La compétition, qui débutera samedi à partir de 10h à Pailles, accueillera donc près de 200 athlètes. Ce chiffre pourrait être revu à la hausse avec les inscriptions de dernière minute. La journée de samedi verra donc la compétition démarrer à 10h, pour prendre fin à 18h. À 15h est prévue la cérémonie d’ouverture avec toutes les délégations et la partie protocolaire. Dimanche, par contre, le menu sera plus intéressant, avec les finales à partir de 16h. Le matin, les judokas seront engagés dans les phases préliminaires à partir de 10h.
Du côté mauricien, on a placé beaucoup d’espoirs dans les judokas locaux. D’ailleurs, une équipe de Rodrigues se joindra à la compétition pour renforcer le groupe. La judokate Christiane Legentil, qui représente l’une des meilleures chances de médaille du côté mauricien, a été désignée porte-drapeau de la délégation. Elle sera donc en tête du défilé  samedi après-midi.
Par ailleurs, la sélection mauricienne a bénéficié de l’aide de l’Allemand Florent Velicy qui, fort de ses 45 ans d’expérience dans le monde du judo, encadrera l’équipe pendant cette compétition. Pendant son parcours, il a notamment aidé à l’éclosion de plusieurs champions du monde dans le passé. « Je pense qu’il fera du bon boulot. Il sera avec nous pour une durée d’un mois et demi », estime Josian Valère. D’ailleurs, il a été envoyé par la Fédération internationale de judo (FIJ). Parallèlement, le Français Jérôme Henrick vient lui aussi apporter son coup de main à la FMJ dans le cadre de la préparation de ses athlètes pour cette échéance.
À quelques jours du coup d’envoi, la FMJ, à travers son président, souhaite remercier tous ceux qui ont permis à la concrétisation de ce projet. « Je tiens à remercier les sponsors qui nous ont permis d’organiser cette compétition. Mais je salue particulièrement le ministre Devanand Ritoo, qui ne s’est épargné aucun effort pour nous aider », conclut Josian Valère.