Mcleod Paulin a pris la quatrième place chez les -81 kg hier à l’occasion de la deuxième journée des 33es championnats d’Afrique des nations de judo qui se déroulent actuellement à Agadir au Maroc. De son côté, Christiane Legentil a terminé à la septième place au général en -52 kg, alors que Melissa St Pierre (-63 kg) et Jean-Yves Boodhoo (-73 kg) ont vite pris la porte sortie.
Des six judokas engagés dans ces championnats africains, Mcleod Paulin aura réalisé la meilleure prestation dans le camp mauricien en parvenant à accéder à la petite finale, perdue contre le Tunisien Seifeddine Ben Hassen. La catégorie -81 kg avait regroupé le plus grand nombre de combattants (23). C’est dire à quel point la concurrence était rude.
Mcleod Paulin, tiré dans la poule C, a d’entrée battu le Nigérien Aboubacar Sadou, puis le Seychellois Leslie Philoe. Mais le Mauricien a dû s’avouer vaincu face à l’Algérien Abderahmane Benamadi et faire un trait sur une qualification directe pour les demi-finales.
Lors du repêchage, il est parvenu à prendre le dessus sur Kipyego Sang (Kenya) puis Hermann Monne (Burkina Faso). Qualifié pour le combat pour la troisième place de cette catégorie, Paulin n’a pu faire la différence face à Seifeddine Ben Hassen malgré toute sa détermination.
Le titre de la catégorie -81 kg a été enlevé par le Marocain Safouane Attaf. Il s’est imposé face à l’Algérien Abderahmane Benamadi. L’Égyptien Mohamed Darwish et le Tunisien Seifeddine Ben Hassen montent sur la troisième marche du podium.
Christiane Legentil a pu avoir un classement à ces championnats en se classant septième chez les -52 kg. La Mauricienne a eu raison de la Guinéenne Mariame Camara. Lors de son deuxième combat, la judokate de Rodrigues s’est inclinée devant la redoutable Algérienne Soraya Haddad. Repêchée, Legentil a été battue par la Gabonaise Raisa Lebomie pour terminer septième. Cette catégorie a été dominée par Haddad devant la Tunisienne Amani    Khalfaoui. Les deux médailles de bronze sont allées à l’Ivoirienne Zouleiha Abzetta    Dadonne et à la Marocaine Hanane Kerroumi.
Engagés également hier, Jean-Yves Boodhoo (-73 kg) a été battu d’entrée par le Malgache Antonio Fanomezantsoa. Mélissa St Pierre (-63 kg) a pour sa part été battue par la Tunisienne Asma Bjaoui en poule puis par la Sénégalaise Fary Saye au repêchage. Ce qui était synonyme d’élimination.
Ces 33es championnats d’Afrique sont, comme d’habitude, largement dominés par les pays nord-africains, particulièrement l’Algérie et l’Égypte. La troisième place est occupée par le Maroc.