« C’est une initiative salutaire de la fédération de judo de regrouper les judokas aujourd’hui et demain. Au-delà des séances dans un dojo, l’idée est d’emmener les judokas dans un autre cadre. Ce sera une occasion exceptionnelle pour tous ceux concernés par l’équipe nationale de se rencontrer et pour consolider leur objectif fixé pour les Jeux », souligne le technicien français.