Un concours de circonstances ou une coordination mal orchestrée a fait que la visite de courtoisie que devait effectuer le président de la Fédération Internationale de Judo, Marius Vizer n’a pu se faire. Rendez-vous raté certes entre le ministre de la Jeunesse et des Sports et le président de la FIJ, mais Devanand Ritoo a néanmoins eu une séance de travail d’une heure avec le directeur du Marketing de la FIJ, Etienne Lescurieux. Une réunion qui a permis de déblayer quelque peu le terrain en vue de l’élaboration d’un protocole d’accord qui sera signé entre la fédération internationale et le gouvernement de Maurice pour l’organisation du Grand Prix en septembre 2013 à Maurice.
«Je suis venu effectivement à Maurice pour soutenir l’organisation d’un Grand Prix, qui est une compétition de haut niveau et de prestige. Je suis à Maurice afin de trouver des solutions pour le projet avec le gouvernement de Maurice et la fédération nationale», a soutenu à Week-End, Marius Vizer au téléphone en début de soirée, alors qu’il avait une séance de travail avec Rashid Jhurry et Joseph Mounawah de la FMJDA.
Même s’il se dit pleinement conscient des difficultés financiers auxquelles fait face le pays, le président de la FIJ croit dans la réussite et le soutien mutuel. «Avec notre force et celle de Maurice, nous pouvons organiser ce Grand Prix à Maurice. Je crois que cette compétition reste une valeur sûre pour votre pays sur le plan touristique et pour le judo mauricien», a-t-il rappelé à Week-End. S’il ne croyait pas dans le potentiel de Maurice, dit-il, « je n’aurais jamais accordé cette compétition à la fédération de judo. C’est un projet dans lequel je crois, car avec le Grand Prix c’est 13 compétitions par an  qui passeront à 15 à partir de l’année prochaine.  Avec les Jeux Olympiques, c’est une excellente chose pour les meilleurs mondiaux. Dans quatre années, nous mesurerons la valeur qualitative de l’introduction de ces compétitions»
La visite de Marius Vizer à Maurice, qui se termine le 12 juillet, ne sera pas de tout repos. Après une journée  de farniente, dimanche, au Royal Palm, le président de la FIJ visitera à coup sûr le ministre des Sports et le vice-Premier ministre Beebeejaun durant la journée de lundi. Il visitera aussi le centre Swami Vivekananda à Pailles où se déroulera le Grand Prix en 2013. Il rencontrera aussi, durant sa visite, des partenaires de la FIJ pour leur expliquer les retombées de leur soutien à cette compétition.