Maurice peut organiser une étape du Grand Prix de judo, mais doit déployer les moyens pour y parvenir. C’est ce que laisse entendre Roger Vachon, conseiller spécial du président de la Fédération internationale de judo (FIJ), Marius Vizer, en visite de prospection depuis lundi dernier en vue de cet événement mondial.
Rocher Vachon a été reçu par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, jeudi matin au 3e étage de l’Emmanuel Anquetil Building. Lors de cette visite, Roger Vachon a fait un don d’équipements de 288 tatamis et 270 kimonos de la FIJ au président de la Fédération mauricienne de judo jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA), Rashid Jhurry.
Ensuite, il a été question de l’organisation du Grand Prix à Maurice les 2 et 3 novembre 2013. Le ministre est d’accord pour accueillir un tel événement. Roger Vachon, qui est aussi président de la sélection de la Fédération française de judo, a rappelé que le Grand Prix est une grosse organisation et que cela implique beaucoup.
« Il faut mettre les moyens nécessaires et trouver des gens capables dans différents domaines de l’organisation afin de matérialiser un tel pareil. Je ne suis pas là pour donner mon avis sur les capacités de Maurice, mais mon travail consiste à faire une évaluation et soumettre un rapport au président Vizer », soutient-il.
Après sa rencontre avec le ministre Ritoo, Roger Vachon a effectué une visite au Swami Vivekananda International Conference Centre à Pailles. Selon le directeur technique de la FMJJDA, ce centre est le choix numéro un pour abriter le Grand Prix.
De son côté, la FMJJDA enclenche les grandes manoeuvres afin de mettre sur pied un comité organisateur composé de membres expérimentés pouvant entreprendre de telles responsabilités et de mener à bien ce projet.
Pour Roger Vachon, organiser un Grand Prix à Maurice ouvre de belles opportunités. Il considère que le pays a toutes les infrastructures nécessaires, notamment des hôtels adéquats et des vols réguliers et accessibles à différents pays.
Le conseiller spécial du président de la FIJ plaide par ailleurs pour que Maurice puisse avoir un centre d’entraînement de haut niveau avec tous les accessoires afin d’accueillir des judokas de différentes parties du globe pour leur préparation.
« Géographiquement, Maurice est bien située. Le président Vizer veut faire développer le judo en mettant des infrastructures solides dans certaines régions. Maurice est bien placée pour. Maintenant, il faut mettre les conditions autour pour le réaliser », indique Roger Vachon.
__________________________________________________________________
Le président de la FIJ en visite en mars
Le président de la FIJ, Marius Vizer, sera probablement en visite officielle à Maurice le mois prochain, ce qui sera la deuxième du genre après celle effectuée pour les championnats d’Afrique tenus au gymnase Pandit Sahadeo en 2009. Sa venue s’inscrit dans le cadre du Grand Prix de 2013 à Maurice. Marius Vizer va faire un exposé sur cette organisation.
__________________________________________________________________
TFES : Camozzo responsable de projets
Patrice Camozzo, entraîneur français, a été sollicité par le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) pour apporter ses connaissances pour la structure du Pôle Jeunes et du Pôle Espoir. Il travaillera en étroite collaboration avec Nicolas Hery.