Après une année 2013 maigre en termes de résultats particulièrement lors des événements d’envergure, la Fédération mauricienne de judo et disciplines associées (FMJDA) veut redynamiser son encadrement technique. Et ce, dans l’espoir de rendre plus performants ses adhérents et par extension de les retrouver  sur les podiums dans les compétitions prévues cette année, notamment les championnats d’Afrique seniors et les Jeux du Commonwealth.
Grâce à la médaille de bronze de Christiane Legentil (-52 kg), Maurice avait terminé à la 15e place, sur 27 pays, aux 34es championnats d’Afrique seniors  en avril dernier à Pavilhao da Universidade Eduardo Mondlane à Maputo (Mozambique). Cette médaille était perçue comme porteuse d’espoir en prévision des 7es Jeux de la Francophonie qu’allaient abriter en septembre  dernier la ville de Nice en France. Toutefois, les résultats n’ont pas été suivis, si on en croit Joseph Mounawah, directeur technique de la FMJDA.
Au bout du compte, Legentil n’a pas atteint le podium en se contentant d’une cinquième place au général chez les -52 kg. De son côté, Sarah Sylva, l’autre judokate engagée dans ces Jeux de la Francophonie, avait raté de peu la médaille de bronze chez les -57 kg. Elle a remporté deux des quatre combats disputés. «Nous avons misé  sur Christina, mais à l’arrivée nous n’avons pas obtenu les résultats attendus. Quoi qu’il en soit il faut continuer à persévérer  tout en apportant d’autres stratégies», déclare le directeur technique de la FMJDA.
Dans cette perspective, Joseph Mounawah a indiqué que le staff technique demande à être redynamisé afin que les techniques soient plus actifs sur et hors des tatamis. «Plus nous aurons des entraîneurs motivés, plus nous aurons des séances de qualité pour nos judokas», souligne t-il.
Le directeur technique assure que la FMJDA a respecté à cent pour cent son calendrier et il se dit encouragé des jeunes qui montent. La tenue de l’Africa Judo Open Mauritius en novembre dernier au Swami Vivekananda International Convention Centre a été un défi majeur pour la fédération. «C’est déjà une satisfaction d’avoir respecté le calendrier. Cela a permis à nombreux de jeunes de participer dans des compétitions notamment régionales».
Lors de ce AJOM, Maurice avait remporté plusieurs médailles notamment grâce à Gary Guillaume (or, +100 kg), Jeff Albert (argent, -81 kg), Anabelle Laprovidence (argent, +78), Christiane Legentil (bronze, -52 kg), Sarah Sylva (bronze, -57 kg), Steeven Gourdin (bronze, -60 kg), Robin Collet (bronze, -66 kg).
Cette compétition était également un test pour la FMJDA dans le but d’organiser un Grand Prix dans le futur. «Nous allons organiser à nouveau l’AJOM cette année afin d’acquérir encore plus de connaissances pour organiser un Grand Prix. Une telle organisation demande encore plus de moyens et d’assistance», avance notre interlocuteur.
Les championnats d’Afrique seniors de judo demeurent aussi un des objectifs cette année. L’Union africaine de judo (UAJ) a confié au Tchad la compétition continentale cette année. Toutefois, pour des raisons de sécurité ce n’est que dans deux semaines que l’UAJ confirmera, après une évaluaiton, si ce pays sera en mesure d’accueillir cet événement.
«Ces championnats demeurent un objectif important pour nous. Ils nous permettront de jauger également notre niveau et surtout nous donner une indication pour les événements à venir notamment les 9es Jeux des îles de l’océan Indien. Nous voulons faire une bonne performance lors de cette compétition africaine avec des podiums», ajoute le directeur technique de la FMJDA.
Les compétitions pour la présente saison débuteront donc en février avec le Challenge de l’Amitié (8-9). Selon Joseph Mounawah, ce rendez-vous verra la participation de judokas réunionnais et fort probablement ceux venant des Seychelles et Madagascar.
Les locaux seront par la suite engagés dans le Tournoi de La Réunion (9-10 mars). Pour le directeur technique de la FMJDA, cette compétition est une occasion pour faire un constat du niveau de l’océan Indien en prévision des Jeux indianocéaniques. Auparavant, les cadets seront en action au TICAD (1-2 mars).
Le traditionnel Open de Maurice fera place au Tournoi des Jeunes (22-23 février). Cette compétition sera destinée aux minimes, cadets et juniors. «La fédération veut favoriser la compétition chez les jeunes afin de préparer la relève», explique-t-il. La FMJDA prévoit un Open de Rodrigues (12-13 avril). Un tournoi auquel, les judokas de la région et ceux du continental seront conviés. Sinon, la FMJDA continuera à investir dans la formation.