Un stage des pays de l’océan Indien, soutenu en partie par la Fédération internationale de judo (FIJ), sera organisé du 27 octobre au 7 novembre prochain au dojo national à Grande Rivière Nord-Ouest. Cette initiative s’insère dans le cadre de l’Africa Judo Open of Mauritius qui aura lieu les 9 et 10 novembre au Swami Vivekananda International Convention Centre à Pailles. C’est ce qu’a confirmé le directeur technique de la Fédération mauricienne de judo, jiu-jitsu et disciplines associées (FMJJDA), Joseph Mounawah, de retour du Judo Grand Prix de Miami (15-16 juin).
La FIJ veut donner l’opportunité aux judokas de la région de mieux se préparer afin de faire face à des adversaires européens et asiatiques évoluant déjà un cran au-dessus. Selon le directeur technique de la FMJJDA, les Comores, La Réunion, Madagascar et les Seychelles pourront aligner chacun cinq représentants au stage, alors qu’aucune limite du nombre de participants n’est imposé à Maurice, pays organisateur. La FIJ prendra en charge les billets d’avion des judokas de l’océan Indien alors que la FMJDDA se chargera de l’alimentation. Mais les fédérations de la région devront assurer l’hébergement de leurs judokas.
Vu que sur le plan géographique les judokas de l’océan Indien ne peuvent accéder régulièrement à des compétitions et stages, les fédérations concernées s’étaient concertées à l’occasion des 8es Jeux des îles aux Seychelles en 2011 pour mettre en place une stratégie afin de garder le contact. En ce qui concerne ce stage d’une dizaine de jours, Joseph Mounawah indique qu’il servira de bonne mise en jambes avant l’Africa Judo Open of Mauritius. « Cette compétition sera d’un niveau très élevé. Ce stage permettra d’être prêts pour l’échéance. Il ne faut pas oublier qu’ils auront en face d’eux des judokas habitués à des compétitions de haut niveau », ajoute-t-il.
En ce qui concerne l’Africa Judo Open of Mauritius, il ressort que l’organisation sera placée sous l’égide de l’Union africaine de judo, alors que l’aspet technique et le tirage au sort seront assurés par la FIJ. Soulignons que la FIJ avait délégué en mai dernier son directeur technique, Daniel Lascau, pour faire une inspection dans le cadre de cet événement. Il s’avère que l’hôtel Calodyne-sur-Mer a été retenu pour héberger les judokas participant à l’Africa Judo Open Mauritius.