Le tournoi international de judo de Rodrigues, organisé par la Commission de la Santé et des Sports et le comité régional sous l’égide de la Fédération mauricienne de Judo et des Disciplines Assimilées (FMJDA), a été disputé le week-end dernier, au gymnase Malabar. A l’issue des deux journées de compétition, les judokas rodriguais sont restés maîtres chez eux en terminant à la première place avec un total de 42 médailles dont 13 en or (15 argent et 14 bronze) devant Maurice (10 or, 4 argent et 3 bronze), La Réunion (3 or, 3 argent et 2 bronze), Seychelles (1 or, 2 argent et 1 bronze) et Madagascar (1 or et 1 bronze).
Pour le président du comité régional de Rodrigues, Jean-Paul Azie, lui-même un ancien judoka international, la compétition a été d’un très bon niveau. « Je remercie la MCB, le Chef commissaire Serge Clair, le commissaire Ismaël Valimamode, les membres du comité régional, la fédération et tous ceux qui nous ont aidés à faire de cette compétition une réussite. Sans eux, nous n’aurions pu arriver à ce résultat. Je félicite aussi tous les judokas qui nous ont gratifiés d’un beau spectacle pendant ces deux jours », a-t-il déclaré.
Jean-Paul Azie s’est dit satisfait de la performance rodriguaise quoiqu’il est d’avis qu’un ou deux combats ont été perdus sur des erreurs tactiques. « Il n’empêche que ce genre de compétition a été bénéfique pour les jeunes et pour le judo rodriguais. Ils ont gagné en expérience et c’est de bon augure pour la suite », a-t-il dit. Ce dernier se réjouit de la bonne ambiance qui a prévalu entre les judokas mauriciens et rodriguais. Selon lui, l’ambiance s’est beaucoup améliorée au fil des années comme en témoignent les deux séances d’entraînement commun.
Jean-Paul Azie a indiqué que les judokas devront maintenant poursuivre le travail avec le même sérieux et la même détermination qui étaient les leur depuis le début de cette année. « La saison n’est pas encore terminée, dans le sens où la préparation se poursuit en vue d’autres échéances, comme le Africa Open prévu en novembre prochain », a expliqué le président du comité régional.
Pour sa part, Joseph Mounawah, directeur de la FMJDA, s’est dit également satisfait de l’organisation de cette compétition. « C’était une très belle compétition avec une très bonne organisation. Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits de ce qui a été réalisé », a-t-il souligné. Selon lui, il est normal que Rodrigues ait pris la première place dans la mesure où elle a présenté une grosse équipe de 54 judokas. « J’ajouterai que Rodrigues a gagné des combats où les finalistes étaient des locaux. Pour notre part, Maurice a remporté 17 médailles dont 10 en or sur les 19 inscrits. Seuls deux judokas mauriciens n’ont pas été médaillés. Ce que je considère comme une bonne performance », a-t-il dit.
Le directeur de la fédération a ajouté avoir constaté que le judo rodriguais et mauriciens marche actuellement très bien. « Ce qui est aussi intéressant, c’est qu’il n’y a pas eu une grosse domination entre les deux îles. Ce qui apporte un certain équilibre et demeure un très bon signe pour le judo en général », a-t-il fait remarquer. Joseph Mounawah s’est dit aussi très content de l’expérience vécue par les judokas et a indiqué que ce genre d’initiative mérite d’être renouvelé. « A Rodrigues, les gens aiment le judo. Pour cette compétition, la salle était comble et il y avait autant de monde à l’extérieur. Ce qui n’est pas le cas à Maurice où les judokas sont face à eux-mêmes. J’ajouterai que les Rodriguais sont très enthousiastes et que le public est très connaisseurs », a-t-il fait remarquer.
Calendrier international chargé
Pour conlcure, Joseph Mounawah a reconnu qu’il n’y avait pas assez de moyen à Rodrigues, comme c’est aussi le cas pour le judo mauricien. En revanche, a-t-il constaté, il y a beaucoup de bonne volonté pour développer cette discipline. A noter qu’à l’issue de ce tournoi de Rodrigues, la fédération a dressé une sélection de ceux qui disputeront les Championnats d’Afrique de juin prochain (25 au 29) à Maurice. Une équipe sera ensuite présente aux Jeux d’Afrique de la Jeunesse au Botswana (22 au 31 courant), tout comme aux Jeux du Commonwealth en Ecosse (23 juilet au 3 août) et aux Championnats du monde en Russie (20 au 31 août), sans oublier le Africa Judo Open des 8-9 novembre, à Maurice. « Nous avons un calendrier international chargé et je peux dire que le tournoi de Rodrigues nous a donné une idée de la valeur des judokas susceptibles d’être retenus. »