Poursuivi initialement devant les Assises sous une charge de “manslaughter” pour avoir, en février 2010, tué sa belle-mère Amrita Chatardharry, 51 ans, avant de la découper en morceaux, Kaviraj Lutchman, un mécanicien de Phoenix, répond désormais d’une charge réduite de “wounds and blows causing death without intention to kill”. Il a comparu hier devant le juge Benjamin Marie-Joseph, lequel rendra son verdict le 20 janvier.
Le crime a été commis le 17 février 2010. Mais ce n’est que cinq mois plus tard que la police a réussi à élucider l’affaire. À la police, l’accusé avait soutenu que sa belle-mère lui faisait des « propositions indécentes » depuis que son épouse était enceinte. Selon sa version, le jour des faits, il se trouvait chez sa belle-mère avant de se laisser tenter par ses avances. Mais ayant peur que celle-ci l’accuse ensuite de viol devant sa fille ou des proches, il a alors décidé de la conduire dans un champ de cannes, non loin de la zone industrielle de Phoenix, où il l’étranglera avant de la découper en morceaux et d’enterrer ceux-ci à divers endroits sur la berge d’une rivière de Cinq-Arpents. Il a ensuite recouvert une partie du corps de béton et de terre dans le champ de cannes.