Le jockey italien Gregorio Arena, qui pilotait l’année dernière les chevaux de l’écurie Serge Henry, a obtenu le bénéfice du doute dans le procès qui lui était intenté par le ministère public. Il répondait d’une accusation de tricherie, conséquence de la performance du cheval Saziwayo qu’il pilotait dans la 8e course de la journée du 10 août 2013. Saziwayo avait terminé cette course à la deuxième place, à 1,35 longueur du vainqueur, qui avait pour nom Ryder Cup.
Estimant que le jockey n’a pas piloté son cheval de manière à ce que la monture ait tous les moyens de remporter la course, les commissaires de courses ont sévi contre le jockey. Ainsi, Gregorio Arena a vu sa licence retirée par le MTC suivant les six mois de suspension qui lui a été infligée et les Rs 100 000 d’amende infligées par les Racing Stewards. Soulignons que Saziwayo était cotée alors à Rs 600 alors que la cote de Ryder Cup était de Rs 410.
Cette affaire a été par la suite référée à la police par le MTC qui, après enquête, a instruit un procès contre Arena. Il a été accusé de “cheating” sous la section 146 (1) de la Gambling Regulatory Act, ce qui implique qu’il n’aurait pas suivi les instructions de son entraîneur.
Rendant leur jugement ce matin, les magistrats Kesnaytee Bissoonauth et Azam Neeroa ont pris en compte les témoignages de Ian Paterson, chef commissaire des courses et de Serge Henry, deux personnes présentées comme étant des experts en matière de courses hippiques. Ils notent que les opinions émises par les deux témoins, qui ont été tous les deux assignés par l’accusation, étaient contradictoires ; d’où la décision de la cour de se prononcer en faveur d’un bénéfice du doute au profit de l’accusé.
Le jockey italien était défendu par Me Yahia Nazroo. A la suite du verdict rendu, l’avocat a déclaré à la presse que le jugement est venu rendre justice à son client. « La licence du jockey a été saisie, ce qui fait qu’il n’a pu exercer sa profession afin de gagner sa vie pendant presqu’une année. Maintenant que la cour l’a lavé de tout blâme, toute suspension qui lui a été infligée par le MTC devrait être rayée », a continué Me Nazroo. Il a plaidé en faveur de la création d’une Horse Racing Authority, invitant dans le même souffle le PM à voir de près ce qui se passe actuellement au Champ de Mars.