Dans un jugement récent prononcé par la Cour suprême, le chef juge, Bernard Sik Yuen, et le juge Bushan Domah, se déclarant outrés par la conduite d’un avocat dans une affaire d’occupation illégale d’une maisonnette, ont recommandé à l’Attorney General de prendre des mesures à son encontre. L’homme de loi concerné, Me. A.R. Jaddoo, un professionnel de longue expérience, s’est vu sévèrement reprocher d’un « serious culpable conduct »pour avoir aidé ses clients à s’opposer à une décision de la cour d’appel qui leur faisait obligation d’évacuer la maisonnette. L’Attorney General, Yatin Varma, a confirmé à Week-End, hier, avoir « déjà entendu les explications de Me. Jaddoo » et qu’il envisage « de saisir le Bar Council et la Cour suprême, si besoin est, comme le veut la procédure ».Dans cette même affaire, mais dans des termes beaucoup plus modérés, la Cour suprême a également égratigné deux juges pour avoir mis trop de temps à formuler leurs décisions. Au pire, dans le cas d’un de ces deux juges, la cour a trouvé qu’il a été « a matter of utmost regret that the juge, dealing with contempt proceedings, took three years to deliver a simple jugement. »