Les regards restent tournés vers la Cour suprême, où se joue le sort de Pravind Jugnauth. Il est prévu que l’appel de ce dernier dans l’affaire MedPoint soit entendu pendant deux jours. Des dispositions spéciales ont été prises au niveau de la cour afin que cet exercice se passe dans les meilleures conditions. L’accès au lieu a été particulièrement contrôlé. Aucun sympathisant du MSM n’a été admis à l’intérieur, contrairement à la fois précédente.
Durant deux heures, mardi matin, l’avocate britannique de Pravind Jugnauth a fait une plaidoirie portant sur le fait que son client n’est pas coupable des faits qui lui sont imputés. Les représentants du DPP étaient, eux, attendus dans l’après-midi.