Un investisseur britannique installé à Maurice vient de faire servir du papier timbré à la Registrar of Companies. Dans un affidavit juré en Cour, il affirme que la Registrar of Companies a agi de manière illégale et partiale à son encontre.