L’IFM s’envolera dans un autre univers, le 11 juin. Sur de la techno, le duo de Kaang fera voyager le public vers le passé à la rencontre des bushmen et de leur rythme particulier. Le Réunionnais Labelle revient à Maurice, sept mois après avoir remporté le Prix Musique Océan Indien. Sur sa musique, la poésie du Lesotho, chantée par le Sud-Africain Hlasko.
Ce sera un voyage. Une traversée dans un monde qui évolue à travers le temps. Il plongera au coeur de l’Afrique à la rencontre des bushmen. Ces plus vieux habitants du continent mythique y vivent depuis 44,000 ans. La musique ethno-electro de Labelle fera remonter le rythme d’Afrique et conservera des soupçons de maloya traditionnel de La Réunion, d’où est originaire son père. Elle rejoindra la voix d’Hlasko, chanteur de Johannesburg, dont la mère est du Lesotho, ce pays de montagnes enclavé tel une île au milieu de l’Afrique du Sud. Chantant en sesotho, il explorera la mythologie et la poésie des bushmen. Lui au micro, Labelle derrière les instruments : le voyage se fera pas à pas, pour la lecture d’un livre que l’on découvre chapitre après chapitre. Cette expérience vécue à deux s’appelle Kaang. Elle sera présentée à l’IFM, le 11 juin à 20h.