41 visites, qualifiées de « unsolicited », par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen : c’est ce que voulait comprendre le président de la Commission d’enquête sur la drogue, lors de cette deuxième convocation de l’avocat Kailash Trilochun devant l’instance. Et l’homme de loi n’a pas tourné autour du pot : « ces visites étaient loin d’être « unsolicited » ! Des requêtes ont été faites et la Commission peut vérifier… » Il devait aussi indiquer que « je n’ai pas touché un sou pour ces visites. Et je n’ai jamais rien réclamé, non plus. »

Le cousin et beau-frère du ministre Nando Bodha, qui avait défrayé la chronique pour ses salaires astronomiques de l’ICTA, en 2016, devait expliquer à Paul Lam Shang Leen et ses deux assesseurs que, à l’époque, il « travaillait, sur plusieurs projets à caractère légal, concernant la rémission dans le milieu carcéral… C’est dans cet esprit que j’ai eu plusieurs rencontres collectives avec des détenus. A leur demande. »