Le 14th Shinkyokushinkai National Knockdown Tournament s’est tenu dimanche dernier au stade France-Martin, Les Salines, sous la supervision du Japonais Tanigawa Ko (4e dan). La compétition était d’un niveau très relevé grâce aux combattants qui ont donné la pleine mesure de leurs capacités. Le public était présent en grand nombre pour encourager les participants.
« L’ambiance était au rendez-vous. Ceux présents ont été gâtés par le savoir-faire, la prise de risque et la générosité des combattants qui se sont donnés à 200%. La compétition a été un grand succès », a fait ressortir Aslum Jeewa, le président du Kyokushinkai Martial Arts Federation (KMAF). Les combattants étaient répartis en quatre catégories : Senior, Junior, Espoir et Kids. Tous les dojos de l’île étaient représentés lors de ce grand rendez-vous. C’est Bilaal Ghanty qui s’est illustré chez les seniors en montant sur la plus haute marche du podium. Ismaiil Patel a pris la deuxième place tandis que Dharmanand Lullit a terminé troisième. Comme attendu, Bilaal Ghanty a fait parler la poudre, lui qui demeure invaincu cette saison. Il a remporté son troisième titre dans cette catégorie.
Chez les Juniors, la victoire est revenue à Adam Noorally devant Naeem Nazir et Fadil Korrimboccus. Chez les Espoirs, Yogesh Boodhonee a été le plus fort, prenant le meilleur sur ses adversaires, Ally Lallmamode et Donovan Lisette. Et dans la catégorie Kids, c’est Ibrahim Rajabally qui a remporté la palme devant Kelvin Ho Kin et Mubashir Ellaheebucksh. C’est Donovan Lisette qui a été sacré meilleur technicien alors que Rodrick Rabiva a été élu le karatéka le plus combatif. Le titre de ‘Most Promising Athlete’ a été décerné à Naeem Nazir. « Ce sont les demi-finales et les finales qui auront retenu l’attention. Certains étaient exacts au rendez-vous alors que d’autres ont un peu déçu. Mais dans l’ensemble, ils se sont tous très bien débrouillés », a indiqué Aslum Jeewa. Le shihan Tanigawa Ko a exécuté un kata et un tameshiwari pour le plus grand plaisir des spectateurs.