À 25 ans, Karine Antoinette a créé sa société, Kashanelle Tropical Events, qui a pour objectif de promouvoir la culture mauricienne en France. Fille de Jean-François Antoinette, artiste mauricien, elle décide de se lancer dans l’événementiel.
Diplômée d’une école de tourisme et certifiée hôtesse de l’air, Karine Antoinette s’est retrouvée sans emploi, peut-être par les effets conjugués de son manque d’expérience et de la diminution des recrutements dans l’Hexagone à cause de la crise financière. « J’ai eu la chance d’étudier l’événementiel, donc je me suis dit pourquoi ne pas promouvoir l’île Maurice autour de plusieurs services tels que les spectacles de séga typique et devenir une wedding planner aux couleurs de l’île », explique la jeune femme. Elle se met alors en tête que l’événementiel sera sa vocation.
Le concept finit par se concrétiser. La société existe depuis tout juste deux mois. Kashanelle Tropical Events se spécialise dans les grands événements tels que des congrès, des salons, conventions, soirées d’entreprise, réceptions et séminaires, espaces VIP stand, inaugurations, lancements de produits, mariages, anniversaires, entres autres. Tout sauf les bals mauriciens ! « Sachant que beaucoup de personnes adoreraient repartir fêter leur mariage sur leur île mais ne peuvent pas le faire, nous leur proposons une soirée à l’ambiance de chez eux, tant au niveau décoratif que festif », avance Karine Antoinette.
Kashanelle se veut une entreprise qui offre « du rêve sous les cocotiers ». Loin de vouloir faire concurrence à la « grosse masse de danseuses de séga », elle préfère avancer de son côté « pour mieux valoriser l’île Maurice ». Quant à la réception des Français, elle serait plutôt positive, même parmi ceux qui ne connaissent pas vraiment la culture mauricienne. D’autres « parlent du marché de Quatre-Bornes, de leurs vacances, des gens accueillants et souriants ».
En ce moment, Kashanelle Tropical Events prépare un spectacle pour Alain Ramanisum au Zénith de Paris pour la nuit de l’océan Indien qui aura lieu le 3 novembre. Le slogan est « L’île Maurice a une histoire ». Karine Antoinette espère émouvoir le public réunionnais et les Mauriciens. En regardant en arrière, la jeune femme ne regrette pas de s’être jetée à l’eau avec son projet.