Katingo se présente comme un « vétéran » du séga engagé avec le grup Zenfan Dodo. Après un premier album solo « L’amour » en 2005, l’artiste s’est installé à Londres mais n’a pas oublié ses origines. Il nous revient avec « Kat’in’go » passionnant avec ses quatre titres et à bien des égards. Un album très dance en cette fin d’année avec la complicité de Zul Ramiah, Kishan Pen. A signaler, entre autres, les arrangements, la réalisation musicale et la prise de son signés Nitin Chinien. L’album réunit un ensemble de traits caractéristiques qui préservent la liberté et la création que chacun peut percevoir de soi-même. Katingo se comporte comme tout un chacun aujourd’hui dans le champ vif de la musique dansante ou d’ambiance avec un premier titre « Kat’ in Love » (référence à l’amour, la femme aimée). Il enchaîne avec une composition de Nitish Joganah, « Transpor », titre revendicateur et dénonciateur d’un problème de société. « Jago, Jago » interprété par Kishan Pen, recout à l’improvisation, innove et décale avec des parties en bhojpuri  dans la pure tradition du style. Les paroles s’inspirent du quotidien et des sujets d’actualité. Et puis, il y a le « Pot Pouri » de Zul Ramiah qui apporte une belle rondeur au disque avec des reprises, des citations (sirandann sampek).
Katingo se situe dans une lignée qui n’ignore rien des combats du quotidien mais anime aujourd’hui ses compositions d’une énergique manière, qui est pour nous l’une des plus vibrantes du genre dance stylée. A chacun d’entendre. Le CD disponible en vente chez les disquaires est produit par Dodo Music, Mahébourg.