Il revient d’une première participation à la Biennale Arts Actuels à La Réunion. Le plasticien Kavinash Thomoo y a présenté deux créations, qui veulent faire passer un message écologique.
Après son expo US (en duo avec Avilla Damar) au Board of Investment, le jeune artiste Kavinash Thomoo a participé à une résidence artistique lors de la troisième édition de la Biennale Arts Actuels à La Réunion. Il nous présente les créations qu’il a réalisées lors de cette expérience. Entre peinture, installation et photographie, il oriente son art vers des sujets d’actualité autour de l’humain, évoquant nos conditions de vie et notre environnement.
Pour attirer l’attention de la société sur l’environnement, Kavinash Thomoo a réalisé une création (installation) évoquant les conséquences du réchauffement climatique. “Je souhaite proposer une réflexion sur l’importance de préserver la planète. Mes travaux s’orientent dans cette voie. Il y a aussi les problématiques socio-économiques qui m’interpellent et que je transmets dans mes réalisations.”
Dualité.
Le global warming est directement lié aux actes irresponsables de l’homme envers la nature. Son travail, Take Care, fait feu de tout bois pour tirer la sonnette d’alarme.
Sa deuxième pièce, maNature, est une conversation intime avec Mère Nature. Cette création évoque la dualité entre l’homme et la nature. “The work is dominated by emotions that are aroused when man and nature come to interact.”
C’est après deux éditions préparatoires (2007 et 2009), que la Biennale Arts Actuels de La Réunion a pris ses marques, devenant un rendez-vous incontournable pour découvrir les oeuvres artistiques contemporaines. Pour la troisième édition, qui a débuté le 12 novembre (et qui dure jusqu’au 11 décembre), 27 artistes des pays de la région, du Brésil, de la Colombie, de Cuba, etc., sélectionnés par un jury, ont été conviés. “Le but est de favoriser les échanges artistiques et culturels. C’est une belle expérience offrant une plus grande ouverture sur le monde de l’art au niveau international.”