Kee Chong Li Kwong Wing, député du MMM au parlement, est connu pour son franc parler. Dans l’interview qu’il a accordée au Mauricien cette semaine, il soutient que l’Inde aurait dû se réjouir que Maurice lui apporte tant d’argent, soit 40 % de son investissement direct étranger. Il estime que Maurice n’obtient pas plus d’avantages que beaucoup d’autres pays dans le traité de non-double taxation entre les deux pays. Le député mauve rappelle qu’un senior tax officer indien est basé à Maurice et a accès à tous les documents nécessaires. Il se demande si, en fin de compte, l’Inde n’a pas un agenda caché et estime que les perceptions évoquées par la presse doivent être résolues à travers le dialogue politique.
M. Li Kwong Wing dit également sa déception par rapport au ministre des Finances. Il considère qu’au lieu de parler contre les banques privées, le gouverneur de la banque centrale aurait dû appliquer sa vision sur les banques de l’État en premier lieu. Finalement, il estime qu’au lieu de parler d’alliance des partis, des leaders ou de personnalités, on aurait dû parler d’alliance de bonne volonté et d’intelligence pour que la transparence et la méritocratie règnent à tous les niveaux et dans toutes les sphères.