Après un début de saison en fanfare qui l’a même vu occuper le fauteuil de leader au classement des jockeys après deux journées, Kevin Ghunowa a par la suite connu une traversée du désert à laquelle il ne s’attendait pas. Un passage à vide emaillé de suspensions et de défaites les unes plus rageantes que les autres. « In fact, I never stop trying but when you run so many times second, you start asking yourself questions », confie Kevin Ghunowa. Mais sachant que le sport hippique est une roue qui tourne, il ne se laissa pas gagner par le découragement, il savait que tôt ou tard son tour viendra. Ce fut chose faite lors de la 12e journée, lorsque revenant de deux semaines de suspension écopées sur Storm Dancer, il s’adjugea un bon ballon d’oxygène en menant à la victoire Navistar dans The Holiday Inn Mauritius Mon Trésor Souvenir Cup. La journée suivante, il récidiva en s’imposant avec l’outsider Montante dans l’épreuve d’ouverture. Avec deux victoires en deux journées, Kevin Ghunowa reprenait les choses là où il les avaient laissées à l’issue des deux premières journées. Ce natif de Poste de Flacq ne s’arrêta pas en si bon chemin car samedi dernier, il a fait mieux en mettant un doublé à son actif par l’entremise de Wing Man pour le compte de son employeur et In The Trenches pour celui de l’entraînement Rousset.
Si le dicton veut que l’appétit vient en mangeant, pour un jockey, la confiance vient en remportant des victoires. « Now I can safely say that my confidence is back », déclare-t-il  visiblement satisfait de sa moisson de samedi dernier. « I had some good chances on the card and I’m glad I was able to bag a double », se réjouit-il.
Si on l’attendait plutôt sur les chevaux de l’entraînement Rousset qui fit appel à ses services pour quatre chevaux, c’est sur l’outsider Wing Man de l’entraînement Narang qu’il frappa dès l’ouverture des hostilités. Ce cheval, qui n’avait pas aimé le train d’enterrement à sa sortie précédente bénéficia cette fois d’un meilleur rythme et ne se fit pas prier pour renouer avec le succès pratiquement un an après sa dernière victoire. « I think he loves to be ridden this way. Last time out he was forced to run closer to the lead due to a lack of pace and on the rails, which in my opinion, he doesn’t like as he is a big striding horse. This time, we knew there would be some pace and that we could run him according to his usual racing pattern. Round the last bend, he was lucky to be able to make his way amongst horses which were literally stopping in front of him. It was just a question of showing him the way home. At 150m to the post, I knew we would bag it as I could feel I had a big horse that was cruising in very well. »
« Speed Limit is going to be a star here »
C’est sur In The Trenches que Kevin Ghunowa réalisa son doublé. Ce coursier restait sur deux deuxièmes places en autant de sorties et en l’absence des meilleurs de la catégorie, ne laissa pas passer sa chance. Si, à l’arrivée, la victoire fut une simple formalité, le déroulement de la course a donné des sueurs froides au jockey mauricien. « I thought the effort he made from the 1200m to the 800m would cost him the race. Fortunately there was no pace and I made the decision to go forward myself. I just left him cruised round the bend and thereafter gave him a breather so that he can quicken in the straight. He is a horse that has run second to Navistar last time out and on that performance, I gave him a very good chance. I seize this opportunity to say a big thank to Mr Soodesh Seesurrun and the Rousset stable for having given me the opportunity to ride some nice horses of their stable. A big thank also to my boss Shirish Narang for giving me the permission to take those rides. »
Invité à commenter la course de King’s Knight, favori battu de la première manche du championnat des 3 ans, Kevin Ghunowa dira qu’il a couru sa course mais que le vainqueur, Speed Limit, était beaucoup trop fort. « This horse (ndlr: Speed Limit) is going to be a star here », affirme-t-il sans ambages.
En ce qu’il s’agit de Mount Fuji, qui a couru en net progrès, il trouve qu’il est encore un bébé mais que c’est un cheval qui aura définitivement son lot de victoires à Maurice.