« L’accès à l’eau potable est un privilège que nous avons et il est important d’assurer sa qualité pour protéger les consommateurs, la santé publique et l’environnement », lance, dans cet entretien au « Mauricien », l’ex-présidente de la SADC Association of Water Testing Laboratories aussi connue comme la SADC WaterLab Association. Kezia Mbwambo était à Maurice récemment à l’occasion d’un atelier de travail et de la réunion annuelle de l’association qui a pour but de mener à bien la mission de la SADCMET, soit d’évaluer les résultats des analyses effectuées sur l’eau en laboratoire afin de s’assurer que les paramètres chimiques et microbiologiques sont respectés. L’ancienne présidente travaille au Tanzania Bureau of Standard qui est l’équivalent du Mauritius Standard Bureau (MSB). Elle est manager du laboratoire de chimie et fait partie du « monitoring committee » des projets au sein de l’association.