Le retour du fils prodigue. Après s’être essayé pendant une quinzaine de mois à la boxe anglaise, James Agathe effectue un retour vers la discipline qui l’avait porté vers les sommets, à savoir le kick-boxing. Il a officiellement soumis sa démission auprès des dirigeants de l’Association mauricienne de boxe (AMB) vers la fin de la semaine dernière et a effectué une demande de réintégration au niveau de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA).
C’est en décembre 2011 que James Agathe décide de prendre ses distances du kick-boxing pour se consacrer à la boxe anglaise. Déçu de son élimination prématurée lors des championnats du monde tenus en Macédoine, il se lance vers un nouveau défi, à savoir briller lors des Jeux Olympiques de Londres. Il réalise des débuts prometteurs dans sa nouvelle discipline en décrochant le titre national en février de l’année dernière dans la catégorie -81 kg. James Agathe est alors retenu pour un stage en Inde dans le cadre de la préparation des JO. Toutefois, son rêve olympique s’estompe lors du tournoi qualificatif au Maroc, où il prend la porte de sortie au stade des quarts de finale. Depuis, il a été rarement vu aux séances d’entraînement et des rumeurs circulaient depuis le début de cette année sur un éventuel retour au kick-boxing.
James Agathe a finalement pris sa décision et il nous en explique la raison. « Au niveau de la boxe, je prends du temps pour m’adapter aux nouvelles techniques et je ressens également un manque d’expérience. Puis, le temps joue contre moi, car je n’ai encore que quatre années de compétition dans cette discipline. » Il précise néanmoins qu’il ne regrette en aucune façon de s’être joint à la boxe, ayant vécu une expérience intéressante. À quoi peut-il désormais s’attendre dans le cadre de ce retour ? « Je suis toujours déterminé à bien faire et à donner mon maximum. J’attends que ma demande d’acceptation soit approuvée avant de penser aux objectifs. »
Du côté de la boxe, on reconnaît que James Agathe est libre de son choix. « J’ai pris connaissance de sa lettre de démission et je comprends ses raisons. Quoi qu’il en soit, nous reconnaissons sa valeur et son courage et nous souhaitons qu’il confirme son potentiel au kick-boxing », soutient le directeur technique national, Jean-Claude Nagloo. Reste maintenant à savoir si Agathe se retrouvera de nouveau sous le feu des projecteurs. Lui qui détient un palmarès intéressant, avec deux succès à la Coupe du Monde, deux titres de champion d’Afrique, la médaille de bronze aux championnats du monde et le titre de Sportif de l’année 2010 au niveau du Mauritius Sports Council.
« Si la fédération veut lui donner une nouvelle chance, je ne suis pas contre. J’espère que James a su apprendre de ses erreurs et qu’il retrouve ses repères », avance de son côté Jérémie Rousseau, président de la FMKBDA. Il est rejoint dans ces propos par l’entraîneur national, Judex Jeannot, qui émet toutefois quelques réserves. « Il s’agira pour lui d’être honnête avec la fédération et il existe de bonnes chances qu’il soit réintégré. Toutefois, je me pose des questions. James s’est-il entraîné ? Est-il en forme actuellement ? »
De ce fait, il existe fort peu de chances que le tireur soit retenu pour la Coupe du Monde prévue en mai prochain. Il devrait être plutôt sollicité lors des confrontations face aux Malgaches et aux Réunionnais. « Ce sera à partir de là que nous pourrons le situer. Il faudra procéder étape par étape et il aura sa chance comme tout le monde », fait ressortir Judex Jeannot. Reste désormais à James Agathe de retrouver la confiance de ses anciens dirigeants et partenaires d’entraînement.