La première chez les professionnels a été la bonne pour le tireur Fabrice Bauluck, licencié de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées. En effet, déjà détenteur de deux titres de champion du monde junior et d’un autre chez les seniors, il a remporté, samedi dernier à Johannesburg en Afrique du Sud, son premier combat chez les professionnels, plus précisément en full contact. C’était lors du Arnold Classic South Africa où il a mis K.-O aux poings le Sud Africain Martin Mkhwebane après seulement quatre rounds pour remporter ainsi sa première ceinture mondiale. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, Fabrice Bauluck devrait être appelé, d’ici trois mois, à remettre sa ceinture en jeu.
Ce combat était prévu en dix rounds de deux minutes, mais au final, il n’a duré que quatre rounds seulement. Martin Mkhwebane a perdu par K.-O aux poings après avoir été compté à trois reprises.  » Fabrice a réalisé un très joli combat, car il ne faut pas non plus oublier que le full contact n’est pas sa spécialité, mais bien le low kick. Il n’empêche qu’il a beaucoup travaillé au cours de ces derniers mois pour arriver à ce résultat. J’en suis très fier et je le félicite pour cette belle victoire », a déclaré Judex Jeannot. Selon lui, les consignes étaient très claires lors de ce combat où il fallait se servir beaucoup plus de ses poings que de ses pieds. Au final, cette stratégie s’est avérée payante.
En effet, depuis des mois, Fabrice Bauluck a beaucoup travaillé aux poings, afin de pouvoir faire la différence en full contact. Car contrairement au low kick où Fabrice Bauluck a réalisé quelques K.-O en utilisant ses pieds, samedi dernier, à Johannesburg, il a pu, selon Judex Jeannot, gagner son premier K.-O aux poings.  » Je dirai que Fabrice a été supérieur à tous les niveaux et qu’il mérite amplement cette victoire et cette ceinture mondiale. Nous avons beaucoup mis l’emphase sur les poings vu que le full contact n’est pas son fort. Il a su saisir l’opportunité qui lui était offerte et j’espère qu’il y en aura d’autres comme on nous a laissé entendre « , a-t-il fait remarquer.
Selon Judex Jeannot, le promoteur sud-africain Joe Viljoen, avec qui des contacts ont été noués en fin de l’année dernière, lorsqu’il était de passage à Maurice, a indiqué que d’ici trois mois, Fabrice Bauluck aura l’occasion de remettre sa ceinture en jeu.  » Ce que je trouve de très intéressant notamment pour Fabrice qui trouvera certainement en ce combat une motivation supplémentaire pour la suite de sa carrière. Cette victoire est une très bonne chose pour lui et pour le kick mauricien dans son ensemble « , a-t-il avancé. Judex Jeannot a ajouté que Joe Viljoen a été très impressionné par le talent de Fabrice Bauluck et de l’équipe mauricienne qui était en action en lever de rideau de ce combat lors de la rencontre Afrique du Sud-Maurice.
A noter que  James Agathe a lui aussi décroché une ceinture, mais qui ne sera pas remise en jeu comme celle de Fabrice Bauluck. Annaëlle Coret, Jessica Jocelyn, Jorana Philippe et Cédric Changou se sont, eux, imposés en amateur lors de la rencontre Afrique du Sud, contrairement à Béatrice Figon, Brian Jomeer et Kenny Sifflet qui ont été  battus aux points.