Les tireurs de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) ont, une fois de plus, fait honneur au pays. Ces derniers ont en effet brillé à la Coupe du monde de la World Association of Kick-Boxing Organization (WAKO), qui a pris fin dimanche dernier en Hongrie. Fabrice Bauluck (54 kg) et Burtland Simisse (51 kg) ont ainsi décroché la médaille d’or, alors que Facson Perrine (63,5 kg) a remporté la médaille d’argent. Ketty Rousseau (56 kg) est devenue le premier élément féminin à décrocher une médaille, le bronze, à ce niveau de la compétition. Médaille de bronze également pour Fanfan Nagamah chez les 54 kg.
Le bilan est positif pour la FMKBDA. Sur sept tireurs engagés – une première sur le plan mondial pour la fédération – à la Coupe du monde, cinq sont rentrés au pays, jeudi, avec une médaille autour du cou. Une grande satisfaction pour la fédération et l’entraîneur national, Judex Jeannot, qui avait accompagné ses tireurs en Hongrie. « Le bilan est satisfaisant, d’autant que sur le ring, nos tireurs ont très bien boxé », a-t-il déclaré.
Cette compétition a surtout donné raison à Judex Jeannot quant aux qualités du jeune Burtland Simisse, médaillé d’or pour sa première sortie internationale, après sa victoire aux points sur le Moldave Vladislav Scorovarov en finale. « Comme je l’ai toujours dit, Burtland est un très bon boxeur. Il est impressionnant et possède une boxe pure et propre. S’il continue à travailler avec le même sérieux, il ira très loin », a-t-il fait ressortir.
En ce qui concerne la performance de Fabrice Bauluck, l’entraîneur national a trouvé que le tireur a été irréprochable. « Son expérience et sa classe lui ont permis de faire la différence. Il a été très efficace et a confirmé qu’il reste un très grand boxeur », a-t-il indiqué. Judex Jeannot a aussi tenu à saluer le comportement de Fabrice Bauluck et de Burtland Simisse, deux tireurs qui ont su respecter les consignes à la lettre.
En revanche, a-t-il ajouté, Facson Perrine (63,5 kg) et James Agathe (81 kg) n’ont pas suivi les directives. « Ce qui leur a coûté la victoire », a-t-il déploré. « S’ils avaient respecté les consignes, c’est sûr et certain qu’ils auraient pu décrocher la médaille d’or. » Selon Judex Jeannot, James Agathe menait (2-1) à quelques secondes de la fin, mais c’est finalement son adversaire serbe qui s’est imposé en quart-de-finale. Facson Perrine, qui menait également sur le même score en finale, a perdu en toute fin de combat face au Russe Afonin Ilya.
Ketty Rousseau est également passée tout près d’une médaille d’or. Selon son entraîneur, toutefois, c’est l’expérience qui lui a fait défaut. « J’ai beaucoup aimé la boxe de Ketty. Elle a respecté les consignes et son adversaire a même été compté après seulement 40 secondes. Elle menait même par 3 à 0 à la troisième reprise, avant de prendre un avertissement pour ensuite prendre une pénalité. C’est vraiment dommage, tellement la victoire était proche », a indiqué Judex Jeannot. Ce dernier a ajouté que Jessica Jocelyn, engagée chez les 56 kg, n’a pas été en mesure de donner le meilleur d’elle-même, n’ayant pu gérer la pression.
Victoires psychologique face aux Russes
Le dernier représentant, Fanfan Nagamah, a pour sa part été médaillé de bronze. Il a été mis KO en demi-finale face à un Biélorusse. Selon Judex Jeannot, c’est son deuxième KO après celui encaissé face à Facson Perrine à l’entraînement. Une performance qui réduit ses chances d’être parmi les sélectionnés pour les Championnats du monde de septembre prochain au Brésil. Idem pour Jessica Jocelyn.
Dans l’ensemble, l’entraîneur national se dit content de la performance mauricienne. Ce qui lui fait davantage plaisir, c’est le fait qu’il s’agit de la première fois que Maurice se déplace avec une délégation aussi importante. « Il y avait une très bonne ambiance et l’équipe était super motivée. L’objectif était de revenir avec sept médailles, et on n’en est pas passé loin. Les tireurs ont donné leur maximum. J’ajouterai que Fabrice et Facson ont, tous deux, éliminé des Russes en demi-finale. Ces derniers sont des tireurs de très haut niveau et les battre est très bon signe pour la suite », a-t-il souligné.