Burtlan Simisse a retrouvé le chemin des entraînements depuis lundi dernier, à l’issue d’un programme adapté par rapport à l’évolution de sa blessure. On se souvient que le tireur des moins de 51 kg avait été durement touché à l’orteil gauche à la suite d’un contact avec Fabrice Bauluck (-54 kg) à l’entraînement, il y a trois semaines, à Roche Brunes. Selon l’entraîneur national, Judex Jeannot, l’optimisme est de mise et Burtlan Simisse devrait être en mesure de disputer sans problème les Championnats du monde de la World Association of Kick-Boxing Organization (WAKO), prévu du 24 octobre au 1er novembre prochain, en Serbie.
L’entraîneur national s’est rassuré sur l’état de santé de son tireur, et ce, après un moment de doute. Burtlan Simisse avait, en effet, aggravé sa blessure il y a un peu plus d’une semaine, mais tout est rentré dans l’ordre.  » Le Dr Allan Naraidoo lui avait conseillé de faire du vélo en gymnase, mais il a fait du vélo sur route ! Cela n’a pas vraiment aidé à la cicatrisation de la plaie à son orteil gauche. Ce qui a nécessité plus de temps pour que la blessure guérisse », avait indiqué Judex Jeannot, la semaine dernière. Mais depuis, les choses sont allées pour le mieux, ce qui fait dire à l’entraîneur national que Burtlan Simisse sera prêt à temps pour réaliser une bonne performance aux Mondiaux de Serbie.
C’est ainsi que depuis lundi dernier, le tireur a repris le chemin des entraînements avec un programme adapté à l’évolution de sa blessure avec séances matinales axées sur un travail de vélo, alors que les après-midis, ce sont des pompes et abdominaux, afin de garder les muscles en éveil.  » Il y aura des exercices spécifiques qui lui seront prescrits sans pour autant gêner la cicatrisation de sa blessure « , a expliqué Judex Jeannot. Le travail de vélo, a-t-il ajouté, est très important dans le sens où cela va permettre à Burtlan Simisse de perdre les poids en excès. Il est même d’avis que le tireur devrait très vite retrouver la forme d’autant qu’il est psychologiquement fort.  » J’ai eu l’occasion de parler avec le Dr Allan Naraidoo et il est confiant que Burtlan s’en remettra. Burtlan devra d’ailleurs revoir le médecin, cette semaine et je pense que tout devrait aller pour le mieux. Le fait qu’il est retourné aux entraînements est déjà bon signe. « 
 Simisse aspire au titre suprême
Judex Jeannot a rappelé que le fait que Burtlan Simisse était nettement en avance au niveau de sa préparation avant de se blesser, lui permet de croire en un retour en force et ce, même s’il réaffirme que les trois semaines de coupures ne pourront être totalement récupérer. Burtlan Simisse abonde dans le même sens et a avancé que cette vilaine blessure est désormais chose du passé. Si au départ, il dit avoir pris un coup au moral, par la suite, a-t-il expliqué, il s’est très vite repris en main.  » La douleur a beaucoup diminué, sauf que je ne peux pas trop prendre appui sur mon pied gauche. Je suis prêt pour aller au combat. En 2013, j’étais blessé au poignet avant les Mondiaux du Brésil et cela ne m’avait pas empêché d’être vice-champion du monde. Je ne pense donc pas que ce pied va m’empêcher de viser le titre suprême le mois prochain « , a-t-il fait remarquer.
D’autre part, l’entraîneur national a indiqué que Boris Brissonnette (-71 kg) poursuit sa préparation avec beaucoup de sérieux et de détermination et demeure, avec Burtlan Simisse – avant sa blessure – ceux qui avaient le plus progressé. Fabrice Bauluck et James Agathe (-81 kg) sont eux conscients de ce qui les attendent en Serbie, après leurs titres acquis en 2013 au Brésil, a indiqué Judex Jeannot. Il n’empêche qu’il est confiant que ces derniers sauront se montrer à la hauteur de l’événement.  » James et Fabrice seront attendus au tournant, mais leurs expériences devraient leur permettre de contourner ces obstacles « , a-t-il fait ressortir.