Les championnats nationaux de full-contact, organisés par la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées, ont tenu leurs promesses. Au Caudan Waterfront samedi, la plupart des tireurs ont confirmé leurs bonnes dispositions à l’approche du gala face aux Sud-Africains le mois prochain et des championnats d’Afrique prévus en septembre prochain.
La surprise est venue de la défaite de Boris Brissonnette, médaillé de bronze à la récente édition de la Coupe du Monde. S’il partait favori de son duel face à Nicolas Spéville, il n’empêche qu’il a été arrêté au deuxième round sur décision médicale. Et ce, après avoir subi une blessure près de son oeil. Il n’empêche que Brissonnette avait dominé la première reprise et que la victoire paraissait à sa portée. Toutefois, au niveau médical, on n’a pas voulu prendre de risques.
Par contre, Fabrice Bauluck, médaillé d’or à la Coupe du Monde, a logiquement fait la différence face à Cédric Changou en s’imposant aux points. L’entraîneur national, Judex Jeannot, se dit satisfait de la prestation de Bauluck. « Il était techniquement au-dessus et a su se faire apprécier. Cette compétition lui a permis de mieux se situer avant les prochaines échéances. »
Au cours de ces championnats nationaux, on aura noté le K.O. réussi par Didier Dalon aux dépens d’Angelo Thomas. Et ce, suite à un middle-kick au foie lors de la deuxième reprise. De leur côté, Brian Jean-François et Hans Maroudan ont également fait la différence avant la limite. Reste que certains tireurs, à l’image de Thierry Hugues-Grégoire et Burtland Simiss, ont démontré qu’ils sont quelque peu limités en full-contact. D’où leurs défaites subies face à Jean-Bastien Perrine et Fanfan Nagamah respectivement.
Du côté féminin, Jessica Jocelyn a cette fois repoussé le challenge de Ketty Rousseau. « Ces deux tireuses sont en progrès constants et ont sans doute livré leur meilleur combat jusqu’ici », avance Judex Jeannot. Ce dernier, qui mettra le cap sur Rodrigues mardi prochain pour diriger un nouveau stage, s’attend désormais à une prestation honnête des représentants mauriciens lors du gala en Afrique du Sud.
Par contre, il est confirmé que Maurice ne sera pas représentée aux championnats du monde juniors prévus en Slovénie en septembre, aucun tireur ne possédant un niveau mondial. L’autre échéance internationale sera donc les championnats d’Afrique. Cette fois, le gouvernement malgache a confirmé la tenue de cet événement en septembre et s’est dit prêt à assurer la sécurité des tireurs. Pour rappel, cette compétition continentale avait été reportée en deux occasions cette année.