Les tireurs mauriciens ont d’emblée mis le feu au cours de la première soirée des championnats du monde de kick-boxing. Au Convention Centre du Casa Grande Hotel Resort & Spa à Garuja au Brésil hier, Burtlan Simiss, Facson Perrine et James Agathe ont tous passé la rampe. Qui plus est, après son succès lors de l’un des deux quarts de finale de la catégorie -51 kg, le premier nommé est déjà assuré d’une place sur le podium. Ce soir, Facson Perrine et Boris Brissonnette tenteront également de se retrouver dans le carré d’as.
Médaillé d’or lors de la Coupe du Monde en Hongrie en mai dernier, Burtlan Simiss continue de s’affirmer dans la cour des grands. Lui qui en est à sa première expérience dans ces Mondiaux seniors. Face à lui se dressait le Turc Uzeyir Cukadar. Ce dernier avait longtemps cru au succès en menant pratiquement tout au long du combat. Toutefois, Simiss devait puiser dans ses réserves pour renverser la situation pratiquement sur le fil. « Sa condition physique a fait la différence. Il a su accélérer sur la fin pour prendre le meilleur d’un adversaire coriace et qui cognait fort », analyse l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Le podium assuré, Burtlan Simiss veut maintenant atteindre la finale. Afin d’atteindre cet objectif, il lui faudra prendre la mesure du Malgache Jean-Christian Heriniaina lors de la demi-finale prévue demain, soit un adversaire qu’il l’avait battu par arrêt de l’arbitre au troisième round lors des championnats d’Afrique à Madagascar l’année dernière et qui avait donné du fil à retordre à Fabrice Bauluck au cours de la compétition organisée au Caudan Waterfront en juillet dernier.
« Ce sera une occasion de revanche pour Burtlan, car l’arbitrage n’était pas en sa faveur à Madagascar. Toutefois, il devra être sur ses gardes, car Jean-Christian est considéré comme la meilleure chance de consécration dans le camp malgache », fait ressortir Judex Jeannot.
De son côté, Facson Perrine, engagé en huitièmes de finale des -63,5 kg, s’est avéré beaucoup trop fort pour le Néo-Zélandais Nick Aratema. Face à la puissance du tireur d’origine rodriguaise, ce dernier n’a pu soutenir la comparaison en étant compté en trois occasions. De ce fait, l’arbitre mettait un terme à ce combat à sens unique dès la deuxième reprise.
« Avec ses enchaînements, Facson n’a laissé aucune chance à un adversaire qui était complètement amoché après le combat. Ce succès n’a pu que le mettre en confiance », avance l’entraîneur national. Facson Perrine affrontera en quarts de finale ce soir à 21h (heure de Maurice) le Croate Ivan Zidar, qui a de son côté repoussé le challenge du Kazakh Rauan Smagulov. « Un combattant fort techniquement et très actif sur le ring. Facson devra être prudent, surtout face à ce tireur de l’Est », estime Judex Jeannot.
Il est à noter que les autres qualifiés pour les quarts de finale ont été le Brésilien Gustavo Piacentini, le Français Yannick Reine, le Serbe Aleksandart Konovalov, le Suédois Nils Widkund, le Russe Aliaskhab Patichev et le Turc Fikri Arican. Ce dernier a disposé du Malgache Patrice Rakdratsimba.
Quant à James Agathe, il a obtenu sa première victoire officielle depuis son retour dans le giron du kick-boxing. Également en action en huitièmes de finale, il s’est avéré supérieur au Britannique Dawid Masel. Coïncidence, ce dernier se trouve être un des meilleurs amis du Britannique, qui avait agi comme sparring-partner pour le Mauricien lors de ses dernières séances d’entraînement. Quoique bon encaisseur, Masel a subi la loi d’Agathe tout au long des trois rounds.
« Ce ne fut pas réellement compliqué pour James, et sa victoire ne souffre d’aucune contestation. Cette victoire va l’aider psychologiquement pour la suite de la compétition », fait ressortir Judex Jeannot. En quarts de finale demain, James Agathe sera aux prises avec le Portugais Vasco Grulha, qui avait de son côté bénéficié d’un bye.
La soirée d’aujourd’hui verra également l’entrée en lice de Boris Brissonnette chez les -71 kg. Lors du troisième combat de l’après-midi à 17h24, il croisera le fer avec l’Espagnol Ezequiel Gil Alonso. En cas de succès, il sera de nouveau en action en soirée (23h36) face au vainqueur du combat ayant opposé l’Argentin Sebastian Juarez au Serbe Aleksandar Topic. Une possibilité de retrouvailles, car Topic avait disposé de Brissonnette lors des demi-finales de la Coupe du Monde l’année dernière.
Il est également à signaler que Fabrice Bauluck retrouvera sur sa route demain le Russe Armen Arutyunov en quarts de finale des -54 kg, soit un adversaire qu’il a battu aux deux dernières éditions de la Coupe du Monde.