Prévu samedi dernier et reporté à hier en fin d’après-midi, le comité disciplinaire concernant le cas Facson Perrine a de nouveau été renvoyé. Et ce, en raison d’un autre point de droit soulevé par Me Yahia Nazroo, avocat du tireur. Ce point de droit concernait cette fois la juridiction de ce comité disciplinaire. La date de la reprise des travaux n’a pas été fixée.
Lors du comité prévu samedi dernier à la salle Eddy Norton à Rose-Hill, Me Nazroo avait soulevé deux points de droit. Le premier concernant les statuts de la fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) qui ne font pas provision pour la suspension d’un tireur. Il est à noter que Facson Perrine est suspendu depuis le mois dernier et a vu ainsi sa bourse de haut niveau suspendue. Le fait qu’il soit privé de ses droits de compétiteur et de son allocation a ainsi été soulevé par son représentant légal.
L’autre point de droit soulevé concerne le retard émis par les membres de la fédération pour répondre aux questions émises par Me Nazroo depuis une semaine. Il est à signaler que la FMKBDA est représentée par son vice-président Patrick Mignonne et son secrétaire général Sanju Bhikoo au sein de ce comité présidé par Me Denis Vellien. Hier, la fédération, dont les intérêts sont défendus par Me Sandiren Calliapen, comptait faire appel à trois témoins, notamment l’entraîneur national, Judex Jeannot, et les tireurs Fabrice Bauluck et Burtlan Simiss.