La nouvelle année a déjà démarré pour certains tireurs avec la préparation en vue de la Coupe du monde prévue du 16 au 19 mai, en Hongrie. Il n’empêche que c’est cet après-midi qu’aura lieu le traditionnel rassemblement des tireurs, dirigeants, entraîneurs et juge-arbitres. Cela se fera au gymnase de Roche Brunes, à 14h. Selon nos informations, le président de la FMKBDA (Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées), Jérémie Rousseau, et ses membres présenteront à ceux présents le calendrier 2013 où les Championnats du monde seniors de la WAKO (World Association of Kick-Boxing Organization), prévus au Brésil du 30 septembre au 6 octobre constituera l’événement phare.
Contrairement aux années précédentes, la FMKBDA a décidé de démarrer très fort avec l’organisation d’un tournoi à cachets programmé pour le week-end du 2-3 février à Curepipe. Une compétition qui sera organisée par le comité régional de la ville, en collaboration avec la municipalité et sous l’égide de la fédération. Pour l’entraîneur national, Judex Jeannot, ce ne sera pas un tournoi à cachets avec un seul chèque de Rs 10 000, mais de deux chèques de Rs 5 000. La première catégorie concernée est celle de 52 à 56 kg et l’autre cachet de Rs 5 000 ira au vainqueur de la catégorie 68-74 kg.
Il ne fait pas de doute, selon Judex Jeannot, que  démarrer l’année avec un tournoi à cachets sera révélateur. « Cette compétition va nous permettre d’avoir une idée de la valeur de nos tireurs. Elle nous permettra aussi d’établir une présélection en vue de la Coupe du monde en Hongrie, compétition très importante dans notre calendrier puisqu’elle servira de tremplin en vue des Championnats du monde au Brésil », a expliqué l’entraîneur national. Ce dernier estime, de plus, que les participants à ce tournoi aura un minimum de deux combats à disputer et trois pour ceux qui atteindront les finales.
Judex Jeannot estime ainsi que ceux inscrits auront à se montrer résistant et endurant, afin de pouvoir enchaîner deux, voire trois combats lors de la même soirée. « Les boxeurs devront montrer des signes valables qu’ils ont de l’ambition pour cette année », a-t-il fait remarquer. Il a ajouté que ce tournoi de février s’annonce très disputé et surtout très intéressant à suivre. Dans la catégorie de 52 à 56 kg, le public verra en action nul autre que Fabrice Bauluck, double champion du monde junior (2004 et 2006), une médaille de bronze et deux d’argent aux Championnats du monde seniors.
Dans cette catégorie, Fabrice Bauluck retrouve un jeune qui monte, nommément Cédric Changou. Il y aura également d’autres jeunes prometteurs à l’image de Didier Dalon et autre Burtland Simisse. « Nous attendons beaucoup de Fabrice et de Cédric. Ce dernier a même commencé à lancer des signaux très forts et s’il confirme ce qu’il a démontré l’année dernière, il y a de fortes chances qu’il participe à la Coupe du monde. Et s’il continue à bien travailler et se montre surtout très performant, il peut également viser une place aux Championnats du monde », a précisé Judex Jeannot.
Fabrice Bauluck en action à Curepipe
Dans la catégorie des 68-74 kg, l’entraîneur national aura un oeil très attentif sur Boris Brissonnette. Ce dernier aura à se montrer très lucide, d’autant que Judex Jeannot a repéré quelques jeunes lors des inter-régions de fin 2012 tenus à Mahébourg. « Il est très important de donner la chance à ces jeunes de s’exprimer et surtout de voir leur réaction à cette période de l’année. Car organiser un tournoi de ce type vers juin-juillet, comme dans le passé, ne nous aidera guère surtout en marge des compétitions à venir », a-t-il indiqué.
Parlant de Fabrice Bauluck et de Boris Brissonnette, Judex Jeannot a souligné qu’il n’est toujours pas satisfait de la forme affichée par son poulain en 2012. « Si on considère le niveau de Fabrice et de Boris de l’année dernière, c’est sûr qu’ils ne passent pas le premier tour aux Championnats du monde. Ils doivent faire beaucoup d’efforts tout comme les autres tireurs », a-t-il fait ressortir. Ce qui le réjouit, c’est que les tireurs ont réagi positivement et rapidement. Du reste, Boris Brissonnette a déjà repris les entraînements depuis lundi, alors que Fabrice Bauluck s’entraîne lui sur son lieu de travail. « Ce qui me fait très plaisir, c’est que les deux boxeurs ont montré beaucoup d’envie. J’espère maintenant qu’ils conserveront ce même état d’esprit », a-t-il déclaré.
D’autre part, Judex Jeannot a ajouté qu’il dira aux entraîneurs ce qu’il attend d’eux. Car il estime que ces derniers font partie de la chaîne et font, qui plus est, un travail très important dans le sens où ce sont eux qui repèrent et forment les jeunes tireurs. L’entraîneur national a également fait part des contacts avec l’Australie, La Réunion, le Maroc et la Tunisie entre autres. « Des contacts ont été établis et j’espère qu’ils se matérialiseront à travers des stages. »