Le championnat national de full-contact toutes catégories se tiendra ce samedi à 16h au centre de jeunesse d’Olivia, dans l’est de l’île. Cette compétition sera organisée par le comité régional de Flacq sous l’égide de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA), en partenariat avec Anahita The Resort. La pesée officielle aura lieu ce mardi en début de soirée, soit à 18h, au centre Eddy Norton, à Rose-Hill.
Une cinquantaine de tireurs est attendue à la compétition de samedi, mais pas les six sélectionnés à la Coupe du monde de mai prochain, en Hongrie. Malgré cela, a précisé l’entraîneur national, Judex Jeannot, la compétition s’annonce de bon niveau avec la participation des juniors que sont la vice-championne du monde Anaëlle Coret (-56 kg), Nacish Jankee et Jorano Philippe, tous deux de la catégorie des moins de 60 kg.
Les seniors Cédric Changou (-56 kg) et Boris Brissonnette (-71 kg) seront eux aussi de la partie. Ce dernier, a souligné Judex Jeannot, a fait part de son envie de participer à ce tournoi après une pâle performance lors de la rencontre Maurice-Afrique du Sud du 1er avril dernier, à Beau-Bassin. « Malgré sa victoire, Boris n’avait pas été impressionnant. Je l’ai fait savoir et le fait de vouloir boxer à nouveau démontre clairement son envie de se rattraper », a expliqué l’entraîneur national.
Selon lui, ce championnat verra également la participation du jeune Emmanuel Dalon (-67 kg), vainqueur par K.-O. au premier round du Sud-Africain Yaseen Khan, le 1er avril dernier. « Emmanuel est un jeune qui monte. Il a été champion en low kick en février et a ensuite gagné par K.-O face à un Sud-Africain. Il est très sérieux et déborde d’envie et de détermination. Depuis une semaine déjà, il est là chaque matin aux entraînements avec la sélection nationale et même l’après-midi dès fois, dépendant de son emploi du temps. Il y a encore du chemin à faire et il va falloir qu’il continue à travailler avec la même rigueur », a fait ressortir Judex Jeannot.
D’autre part, ce dernier a tenu à remercier Anahita The Resort pour « le gros travail effectué au niveau de l’est », notamment pour son soutien en faveur du club de kick-boxing d’Olivia, un club qui, a-t-il précisé, possède de bons dirigeants, de bons tireurs et un bon entraîneur en la personne de Steward Charlot. « C’est un partenariat qui dure depuis plus de cinq ans avec Anahita. C’est une très bonne initiative de soutenir les jeunes en les encourageant à pratiquer une discipline sportive. Cela ne peut que les motiver à donner le meilleur d’eux-mêmes », a-t-il avancé.
La coupe du monde, un baromètre
Pour revenir à la compétition, Judex Jeannot espère voir participer une cinquantaine de tireurs. « Au championnat de low kick de février, j’ai été agréablement surpris de voir la participation de 60 à 70 boxeurs. Ce qui était très étonnant à cette période de l’année. Pour samedi, nous espérons atteindre la barre des 50 d’autant que ceux qui seront en Hongrie en mai ne seront pas de la partie », a-t-il précisé. C’est surtout par peur qu’un tireur ne se blesse que Judex Jeannot a pris la décision de mettre au repos les six sélectionnés à la Coupe du monde que sont les juniors Warren Robertson (-51 kg) et Stania Rathbone (-51 kg) et les seniors Jessica Jocelyn (-52 kg), Fabrice Bauluck (-54 kg), Brian Jameer (-71 kg) et James Agathe (-81 kg).
Selon Judex Jeannot, cette Coupe du monde revêt de toute son importance surtout en marge de la préparation des tireurs aux Championnats du monde de septembre prochain, à Fortaleza au Brésil. « Participer à la Coupe du monde nous permet de tester le terrain et de voir nos futurs adversaires en compétition. C’est un excellent baromètre qui nous permet de bien nous situer par rapport aux Mondiaux », a-t-il fait ressortir. Parlant des deux jeunes qui sont Warren Robertson et Stania Rathbone, l’entraîneur national a indiqué que ce sera leur toute première expérience au plus haut niveau. Il y aura beaucoup de pression et selon lui, ce genre de situation n’est pas facile à gérer.
Il n’empêche, a-t-il souligné, que les deux jeunes auront la chance d’être très bien encadrés par des tireurs d’expériences que sont Fabrice Bauluck et James Agathe. « Je pense que la présence des anciens devrait leur permettre de surmonter cette pression », a fait remarquer Judex Jeannot. Pour conclure, il a indiqué que Jessika Jocelyn, laquelle est passée de la catégorie des moins de 56 kg à 52 kg, a encore progressé. Ce qui, a-t-il indiqué, lui conforte dans son choix après sa pâle performance de l’année dernière à la Coupe du monde en Russie.
Il se peut aussi que Brian Jameer descende de catégorie pour boxer chez les moins de 67 kg. « Comme je le dis souvent, le poids est le premier adversaire d’un boxeur. Me basant sur la taille de Brian, je pense qu’il sera plus performant et aura plus de chance de briller chez les moins de 67 kg. Il n’empêche qu’il y a plusieurs aspects à prendre en compte, notamment le suivi médical. Rien n’est décidé. S’il arrive à 67 kg, tant mieux, mais si tel n’est pas le cas au moment voulu, il restera chez les moins de 71 kg », a-t-il conclu.